30 ans de création Jean Paul Gaultier aux enchères

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 02/11/2012 à 15H28
  • Affiche + JPG. Jean's (collection n°004), circa 2000 (collection printemps/été 1996, ‘Cyberbaba’). Fourreau 200/300 euros gauche)
  • Jean-Paul Gaultier Femme (collection automne/hiver 1989-90, ‘forbidden Gaultier’) Robe smoking 200/300
  • Jean Paul Gaultier Femme (collection printemps/été 1988, 'la concierge est dans l'escalier') Veste tunique 250/350 euros
  • Jean Paul Gaultier Maille, circa 2000 Robe 150/200 euros
  • JPG. Jean's (collection n°004), circa 2000 (collection printemps/été 1996, ‘Cyberbaba’). Fourreau 200/300 euros
  • Jean Paul Gaultier Femme, circa 1995 Veste cintrée 100/150 euros
  • Jean Paul Gaultier Femme, circa 2000 Robe "trench-coat" portefeuille 150/200 euros
  • Jean Paul Gaultier Femme, circa 1995 Blouson bomber réversible à capuche 100/150 euros
Précédent Suivant
Précédent Suivant
  • Affiche + JPG. Jean's (collection n°004), circa 2000 (collection printemps/été 1996, ‘Cyberbaba’). Fourreau 200/300 euros gauche)
    Affiche + JPG. Jean's (collection n°004), circa 2000 (collection printemps/été 1996, ‘Cyberbaba’). Fourreau 200/300 euros gauche) © DR
  • Jean-Paul Gaultier Femme (collection automne/hiver 1989-90, ‘forbidden Gaultier’) Robe smoking 200/300
    Jean-Paul Gaultier Femme (collection automne/hiver 1989-90, ‘forbidden Gaultier’) Robe smoking 200/300 © DR
  • Jean Paul Gaultier Femme (collection printemps/été 1988, 'la concierge est dans l'escalier') Veste tunique 250/350 euros
    Jean Paul Gaultier Femme (collection printemps/été 1988, 'la concierge est dans l'escalier') Veste tunique 250/350 euros © DR
  • Jean Paul Gaultier Maille, circa 2000 Robe 150/200 euros
    Jean Paul Gaultier Maille, circa 2000 Robe 150/200 euros © DR
  • JPG. Jean's (collection n°004), circa 2000 (collection printemps/été 1996, ‘Cyberbaba’). Fourreau 200/300 euros
    JPG. Jean's (collection n°004), circa 2000 (collection printemps/été 1996, ‘Cyberbaba’). Fourreau 200/300 euros © DR
  • Jean Paul Gaultier Femme, circa 1995 Veste cintrée 100/150 euros
    Jean Paul Gaultier Femme, circa 1995 Veste cintrée 100/150 euros © DR
  • Jean Paul Gaultier Femme, circa 2000 Robe "trench-coat" portefeuille 150/200 euros
    Jean Paul Gaultier Femme, circa 2000 Robe "trench-coat" portefeuille 150/200 euros © DR
  • Jean Paul Gaultier Femme, circa 1995 Blouson bomber réversible à capuche 100/150 euros
    Jean Paul Gaultier Femme, circa 1995 Blouson bomber réversible à capuche 100/150 euros © DR

Le 12 novembre, à Drouot, se tient une vente aux enchères Jean-Paul Gaultier avec des pièces ayant défilé dans les années 80-90. Sous la supervision de Pénélope Blanckaert, experte en mode vintage et contemporaine, cette vente est une possibilité de donner une seconde vie à des vêtements et accessoires stylés. Elle inclut aussi les maisons Martin Margiela, Mugler, Alaïa, Rabanne, Castelbajac, Montana, Ungaro, Chanel, Vuitton...

Cette vente concerne deux décennies que le couturier affectionne. Pour preuve, Jean-Paul Gaultier a présenté un défilé hommage aux années 80 et leur créativité débridée lors de la fashion week parisienne d'octobre dernier qui présentait son prêt-à-porter printemps-été 2013.

De Madonna à Michael Jackson, de Grace Jones à Sade, ou de Catherine Ringer à David Bowie: le créateur a célébré les looks des années 80 qui "ont influencé la mode et (sa) mode", avec une collection très joyeuse. "Dans les années 80, il y avait beaucoup de looks insensés alors que maintenant on va vers un clonage dans le rien, être la copie des autres, conforme aux autres, des espèces de clones", a-t-il jugé. 

Il s'agit d'une collection sur "les gens qui ont eu une influence sur la mode comme moi-même j'ai été influencé par David Bowie dans sa manière d'être ou de s'habiller", a poursuivi le créateur. Beaucoup de vedettes ont représenté "une forme de revendication", selon lui: "Madonna c'était l'après féminisme où on jetait les soutien-gorges. Elle disait oui je m'habille d'une manière sexy mais c'est moi qui décide de le faire". "Boy George avec son look à l'ambiguité totale et sa chanson +voulez-vous vraiment me faire du mal+? c'était aussi une revendication", a-t-il rappelé. 

"Tous avaient des looks mais aussi un esthétisme qui suscitait des réactions", a précisé Jean-Paul Gaultier qui a fait appel à Amanda Lear, bientôt 62 ans, pour assurer le final, apparaissant d'abord dans une robe glamour rose shocking pailletée avant d'en enlever une bonne partie pour se retrouver en corset.
Vente Gaultier. Catalogue Boisgirard-Antonini. Expositions les 10 novembre (11H/18H) et 12 novembre (11h/ 12H). Vente le 12 novembre à 14h. Tél pendant la vente : 01.48.00.20.06. Drouot Richelieu - salle 6. 9, rue Drouot. 75009 Paris.