"Les Invisibles" : Frank Delautre photographie ceux que nous ne voyons plus

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 06/09/2016 à 16H35
L'un des "Invisibles" de Frank Delautre

L'un des "Invisibles" de Frank Delautre

© France 3 / Culturebox

L'Amienois Franck Delautre photographie les personnes sans domicile qu'il rencontre dans les rues de sa ville. Qu'il les prenne au naturel ou posant devant son appareil, il leur redonne une existence et une identité. Il sont pour lui les "Invisibles", qui impressionnent pourtant très fort les images et ceux qui les regardent.

Ils sont souvent réduits à trois lettres. SDF. Trois lettres qui résument une vie d'errance et de danger. Trois lettres qui inquiètent ou qui suscitent au mieux la pitié. Trois lettres qui, en tout cas, condamnent celui ou celle qu'elles désignent. Ces personnes qui vivent dans la rue, elles sont invisibles aux yeux de la société. C'est pourquoi Frank Delautre a choisi de fixer leur image. A travers les rencontres qui émaillent ses promenades en ville, il photographie, sans jamais voler l'image, ce peuple parallèle qu'il est l'un des rares à ne pas considérer comme une globalité. Frank Delautre connait chacun d'eux, qui eux aussi le connaissent. Il s'asseoit avec eux, le temps de quelques mots et des quelques photos. Quand il repart c'est vers d'autres visages, d'autres échanges et d'autres histoires.
Le très bien nommé Frank Delautre connait le nom, le surnom, l'histoire de la plupart de ces personnages. A travers ses photos et l'intérêt qu'il porte à ses sujets, il leur rend une identité, une individualité dont les aléas d'une vie dans la marge les avaient privés.

Reportage : S. Crimon / J. Arrignon / J. François / L. Segala

Des livres

Frank Delautre a déjà participé à plusieurs publications et signé sous son nom "Amiens à l'heure bleue" (Engelaere Editions) et "Entre chiens et chats" (Mineur Editeur).