Un tableau volé de Marcellin Desboutin fait son retour au musée de Moulins

Par @Culturebox
Mis à jour le 31/08/2017 à 15H13, publié le 31/08/2017 à 13H53
La toile "Mme Ackermann" de Marcellin Desboutin retrouve sa place au musée Anne-de-Beaujeu de Moulins (Allier)

La toile "Mme Ackermann" de Marcellin Desboutin retrouve sa place au musée Anne-de-Beaujeu de Moulins (Allier)

© France 3 / Culturebox

28 ans après sa disparition, "Le portrait de Mme Ackermann" est de retour au musée Anne-de-Beaujeu de Moulins. Signé par le peintre Marcellin Desboutin, le tableau avait été volé en 1989. L'oeuvre sera exposée au public les 17 et 18 septembre lors des Journées du Patrimoine, en attendant une rétrospective Desboutin en 2018.

Le Portrait de Mme Ackermann peint par Marcellin Desboutin (Cérilly, 1823-Nice, 1902), va bientôt retrouver son cadre et sa place au musée Anne-de-Beaujeu. La petite toile qui avait été dérobée en 1989 vient d'être restituée par un collectionneur du sud de la France qui ignorait le vol.

Le tableau volé et retrouvé sera de nouveau visible lors des journées du patrimoine les 16 et 17 septembre avant la grande rétrospective consacré à Marcellin Desboutin prévue pour octobre 2018.

Reportage : L. Pastural / E. Taxil / S. Bonnetot

Retrouvé grâce à une petite annonce

Les conservateurs du musée Anne-de-Beaujeu de Moulins sont encore émus par la fin heureuse du voyage de Madame Ackermann. Lors de la préparation de la prochaine grande rétrospective consacrée à Macellin Desboutin (en octobre 2018), ils publient un avis de recherche dans La Gazette de l’Hôtel Drouot dans l'espoir de retrouver le tableau volé. En consultant les annonces, un particulier reconnaît immédiatement la toile qu'il a achetée il y a quelques années chez un antiquaire. Il prend contact avec le musée pour proposer son œuvre en prêt. L'authentification et la certification ont été possibles grâce à des photographies prises au moment de son achat en 1981.
Le Portrait de Mme Ackermann par Marcellin Desboutin

Le Portrait de Mme Ackermann par Marcellin Desboutin

© France 3 / Culturebox / Capture d'écran

Propriété inaliénable de l'Etat

Le musée Anne-de-Beaujeu qui dispose du label "musée de France" peut à tout moment revendiquer ses biens détenus entre les mains d’un tiers. Aucun bien des collections ne peut non plus être vendu ou détruit. La petite toile "Mme Ackermann" (41 cm sur 33 cm) est donc naturellement de retour sur les cimaises du musée.
Collection Musée Anne-de-Beaujeu

Collection Musée Anne-de-Beaujeu

© France 3 / Culturebox
"Les collections d'un musée de France sont inaliénables, imprescriptibles et insaisissables,c'est la propriété du muée sans limite de temps. Donc ce monsieur se devait de retourner l'œuvre sans dédommagement", stipule Maud Leyoudel, la conservatrice du Patrimoine Musée Anne-de-Beaujeu.

Le portrait de Mme Ackerman va bientôt retrouver son cadre et sa place. Le musée Anne-de-Beaujeu possède plusieurs tableaux de Marcellin Desboutin, né en 1823 à Cerilly dans l'Allier dans un milieu modeste, devenu peintre mais aussi écrivain et graveur, proche de Degas et des Impressionnistes.
Autoportrait Marcellin Desboutin

Autoportrait Marcellin Desboutin

© France 3 / Culturebox / Capture d'écran
"C'est un artiste au début très pauvre et puis il s'est fait un nom en rencontrant le groupe impressionniste de Montmartre avec qui il participe à une exposition en 1876. Malgré tout, Marcellin Desboutin n'est pas un peintre impressionniste, il a conservé son style propre". souligne encore Maud Leyoudel à propos de l'oeuvre de l'artiste bourbonnais.