L'Empire State Building s'offre 1.200 nouveaux projecteurs LED

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 28/01/2013 à 10H14
L'Empire State Building illuminé en bleu et jaune le 11 décembre 2012

L'Empire State Building illuminé en bleu et jaune le 11 décembre 2012

© Max PPP

Quand le propriétaire de l'Empire State Building a vu menacée la domination du célèbre gratte-ciel sur la skyline de New York, il a choisi de moderniser tout l'éclairage de son antenne, probablement le changement le plus spectaculaire depuis son achèvement en 1931.

L'antenne, celle-là même sur laquelle grimpait King Kong dans le film de 1933 en noir et blanc, a commencé à être éclairée en 1956. Les couleurs y ont été introduites en 1976. A la nuit tombée, les New-Yorkais pouvaient l'admirer en blanc un jour ordinaire, ou en couleur : bleu et blanc quand les Yankees remportaient la finale du championnat de baseball, rouge et vert pour Noël, vert pour la Saint Patrick. Mais les gros projecteurs installés à l'extérieur dans les années 70, chacun de la taille d'une petite table, ne laissaient sur l'antenne qu'un halo imprécis.

La compétition entre les gratte-ciels de New York est engagée
Dans le sud de Manhattan, la nouvelle tour du World Trade Center, la WTC1, en cours de construction, sera désormais la plus haute de la skyline. Celle de Bank of America, dans Midtown, a elle aussi ses effets de lumière.

"La sonnette d'alarme pour moi a été en 2004, quand je suis allé en Chine, en voyage de classe avec mon fils aîné", a raconté le propriétaire, Anthony Malkin. "Nous sommes allés à Hong Kong et Shanghai, j'ai vu le paysage et leurs tours, et quand je suis rentré à New York, je me suis dit, +nous sommes en retard+. Pas seulement l'Empire State Building, mais toute la skyline de New York".

500 vieux projecteurs remplacés par un mur de LEDS
L'an dernier, 1.200 nouveaux projecteurs à basse consommation LED ont été installés. Terminé le temps ou l'Empire State building dominait discrètement les lumières de Manhattan. Aujourd'hui, son antenne est un pilier de lumières aux combinaisons quasi inépuisables. Les 500 vieux projecteurs ont été remplacés par un mur de LEDS qui éclairent la totalité de l'antenne, de manière plus intense et plus économique - utilisant 73% moins d'électricité, selon Jeremy Day, ingénieur de Philips Color Kinetics, qui a installé le système. "Si vous pouvez me décrire verbalement ce que vous voulez que fassent les lumières, nous pouvons probablement trouver une façon de le programmer pour vous", ajoute-t-il.
Les lumières de l'Empire State Building au travers du brouillard en janvier 2013

Les lumières de l'Empire State Building au travers du brouillard en janvier 2013

© DON EMMERT / AFP
Un clic de souris contrôle chacun des nouveaux projecteurs
Avant la mise en place du nouveau système, une équipe technique devait monter tous les jours, quel que soit le temps, changer les filtres des lampes avant la tombée de la nuit. Aujourd'hui, un "clic" de souris, dans la salle des ordinateurs en bas du gratte-ciel, contrôle chacun des 1.200 nouveaux projecteurs. "Chacune des lumières peut être gérée individuellement. Nous pouvons donner à chacune sa propre couleur", explique Day. Les lumières clignotaient ainsi en rythme avec Alicia Keys, lors du concert inaugural de la nouvelle installation en novembre. La nuit de l'élection présidentielle, l'antenne a montré les résultats en rouge et bleu, couleurs respectives des républicains et des démocrates.

Les New-Yorkais ont été consultés pour définir les sept couleurs "standard" de l'Empire State. La réponse n'est pas encore connue. Mais Malkin insiste sur le fait qu'il n'entend pas aller trop loin, et notamment céder aux sirènes commerciales. "Ce n'est pas un panneau d'affichage", explique-t-il.