"Kawaii Zakka": quand l'artisanat d’art japonais s'expose à Paris

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 27/12/2011 à 10H23
Créateurs de l'exposition "Kawaii Zakka"

Créateurs de l'exposition "Kawaii Zakka"

© "Kawaii Zakka"

L'artiste japonaise Aki Ishiyama, résidente aux Ateliers de Paris, présente les créations de 9 compatriotes, designers d'avant-garde, reconnus au Japon et pour la première fois à Paris. L'exposition "Kawaii Zakka", qui se tient du 5 au 14 janvier 2012, propose de découvrir la frontière existante entre kawaii et kawaikunai, plus simplement entre le coup de foudre et l'émotion qui s'installe ensuite.

Le mot “kawaii” se prononce en trois syllabes : ka-wa-i et correspond à un adjectif qualificatif. Ce mot, qui a une valeur exclamative, est sans doute celui qui est le plus fréquemment utilisé par les jeunes Japonaises. A l’origine, “kawaii” exprimait un sentiment de pitié et de compassion : “Comme c’est regrettable ! ” ou “Comme c’est pitoyable ! “ mais par glissement de sens, il exprime aujourd’hui un sentiment d’attirance envers quelque chose qui est “petit, faible, chétif” ou qui dégage une “candeur enfantine”. Le terme “kawaii” est prisé parce qu’il permet de traduire des émotions spontanées en un seul mot tout simple. S’écrier “kawaii”, c’est vouloir partager avec autrui une émotion spontanée, très subjective, qui relève de l’intuition, et qui ne résisterait pas à l’épreuve d’une analyse savante.

Le terme "zakka" désigne des petits objets confectionnés à la main que l’on utilise au quotidien. Il traduit à la fois la notion de “fait-main” et de “familier” (artisanat d’art).

Kawaikunai, l’antonyme de “kawaii”
La perfection renvoie à une structure toute puissante qui exprime le réel. Mais, il existe à l'intérieur de celle-ci une petite “marge” dans laquelle le “kawaii” trouvera à s’épanouir, non sans humour. C’est dans cette “marge” que s’exprime, ici, la personnalité de chaque créateur. “Kawaii” ? Ou “kawaikunai” ? Le but de cette exposition: faire ressentir les émotions qui font naître le terme “kawaii” sur les lèvres.

Les créateurs présents à cette exposition d'artisanat d’art d’Osaka et Kyoto : Arts de la table Subikiawa (dessinatrice), AZUSA IIO (créatrice d’accessoires), Fresco (artiste verrier), IRIIRI (créatrice de poupées), Mika TSUTAI (créatrice d’objets), PANTALOON en collaboration avec Tomoko SODA (plasticienne), Tambourine of the Pole Star (créatrices d’accessoires), Wataru HATANO (artiste papiers japonais) et Yonagadou (designer papiers japonais).

Cette manifestation a été réalisée avec le soutien des Ateliers de Paris / Ville de Paris, du Bureau de Représentation de la Ville d’Osaka à Paris / Ville d’Osaka, de sign de > / design musée et de l'Agence Tapié / création d’espaces intérieurs.
Maison des Initiatives Étudiantes. 50 Rue des Tournelles, 75003 Paris. Du lundi de 14h à 20h, du mardi au samedi : de 10h à 20h. Fermé le dimanche.