Vincent Carry, des Nuits sonores de Lyon à la Gaîté lyrique

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 31/03/2011 à 10H33
Vincent Carry, des Nuits sonores de Lyon à la Gaîté lyrique

Vincent Carry, des Nuits sonores de Lyon à la Gaîté lyrique

© Culturebox

Vincent Carry , directeur des Nuits sonores de Lyon pose ses valises à mi temps à  la Gaîté Lyrique, haut lieu de la culture numérique à Paris, comme directeur artistique. 

"Une toile idéale sur laquelle créer mes oeuvres". C'est en ces termes que Ben Kreukniet, un des membres du collectif U.V.A parle de la Gaîté lyrique. L'artiste  rappelle que "si les lieux d'exposition existent dans le monde pour les arts numériques, aucun n'est aussi bien équipé ou conçu". Le collectif anglais est le premier à scénographier le site qui s'organise sur cinq niveaux ouverts au public. Ces membres ont installé une forêt de leds qui s'illuminent en fonction des mouvements et des sons. Ici, on croise aussi des danseurs qui retranscrivent les codes technologiques avec leur corps mais aussi une compagnie qui mêle théâtre, jeu vidéo et panel de sondages. Lieu d'exposition et de recherches, La Gaîté lyrique est aussi  une salle de concert, avec 750 places. Quarante-six écrans peuvent être déployés pour immerger le spectateur dans les images. Contraste des époques quand on sait que dans ce vieux théâtre à l'italienne défilèrent Offenbach, les ballets russes de Diaghilev et Nijinski (ô combien en avance sur leur époque) ou encore  Luis Mariano.

->> A voir aussi sur Culturebox :
-> Solo-snow-au-Fresnoy-à-Tourcoing
-> Musiques-numériques--l'étonnante--partition-d'images-de-Julie-Morel
-> Artefact-en-résidence-au-carré-saint-maxime-avec-Alaska-Forever