Vente Saint Laurent - Pierre Bergé : un second acte prometteur

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 16/11/2009 à 10H47
Vente Saint Laurent - Pierre Bergé : un second acte prometteur

Vente Saint Laurent - Pierre Bergé : un second acte prometteur

© Culturebox

Du 17 au 20 novembre 2009, la maison Christie's organise au Théâtre Marigny une nouvelle vente de la collection Yves Saint-Laurent - Pierre Bergé pour achever de disperser les objets rassemblés par les deux amateurs d'art. En février dernier, la première vente avait rapportée près de 400 millions.

En découvrant les pièces de cette deuxième vente, on rentre en quelque sorte dans l'intimité d'Yves Saint-Laurent et Pierre Bergé. En février, la séance était composée d'oeuvres d'art, de Matisse, Picasso, Mondrian, Léger...Car cette fois, il s'agit d'objets familiers, de meubles (au total près de 1200) provenant des demeures parisiennes et du "Château Gabriel " de Berneville près de Deauville. Une demeure qui avait été décorée par Jacques Grange, où les références à l'univers de Proust étaient nombreuses. La chambre de Saint-Laurent avait pour nom Charles Swann, celle de Bergé portait celui du Baron Charlus, des personnages de "A la recherche du temps perdu".  L'argent récolté, lui, ne sera pas perdu. Il sera entièrement reversé au profit de la recherche sur le virus du sida. Pierre Bergé (qui est un homme d'affaires, mais aussi l'éditeur du magazine Têtu) a créé un fonds de dotation qui porte son nom. Il s'est engagé à lui consacrer 2 millions d'euros par an pendant 5 ans. C'est le plus gros don reçu par Sidaction en quinze ans d'existence.