Une saisissante rétrospective de Michael Landy au Musée Tinguely de Bâle

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 10/06/2016 à 12H41
Sculpture représentant Saint Stéphane, de Michael Landy / exposition "Out of Order" au musée Tinguely de Bâle / 2016

Sculpture représentant Saint Stéphane, de Michael Landy / exposition "Out of Order" au musée Tinguely de Bâle / 2016

© Capture d'écran France 3/Culturebox

Le Musée Tinguely de Bâle en Suisse accueille jusqu'au 25 septembre l'exposition "Out or Order" de l'artiste britannique Michael Landy. Une rétrospective qui rassemble l'ensemble de ses œuvres, de 1990 à aujourd'hui. Un travail où l'artiste s'interroge sur la fonction de l'art dans la société. Une société consumériste, avide et aliénée.

Le Musée Tingeuly de Bâle met à l'honneur Michael Landy. Intitulée "Out of Order", cette exposition rassemble l'intégralité de ses oeuvres où installations, sculptures, vidéos et tableaux se côtoient pour questionner les comportements de notre société face à sa boulimie de consommer, de posséder, et d'accumuler.

Equipe : S. Mallauran / V. Lemiesle / A. Ahmed

Déjà en 2001, en présentant "Break Down", l'artiste s'interrogaient sur les écarts criants entre riches et pauvres,  un marché de l'art et du luxe de plus en plus prospère face à une recrudescence de demandes d'aides sociales. Jusqu'au-boutiste, Michael Landy avait assemblé dans le magasin abandonné de C&A sur Oxford street à Londres tout ce qu'il possédait - vêtements, meubles, voiture, passeport, oeuvres d'art et même son certificat de naissance - pour ensuite les recenser et les détruire devant 45 000 personnes. En 2010 avec"Art Bin", il avait invité le public à jeter les oeuvres qui ne leur plaisent plus.

"Out of Order" rétrospectife de Michael Landy au Musée Tinguely de Bâle, 2016

"Out of Order" rétrospectife de Michael Landy au Musée Tinguely de Bâle, 2016

© GEORGIOS KEFALAS/EPA/MaxPPP

L'artiste britannique aime surprendre et bousculer les consciences ; coutumier du genre, il n'hésite pas à présenter des sculptures interactives et des tableaux dédiés à l'histoire des Saints et leur représentation dans l'histoire de l'art. Des saints réanimés par une machine et la mise en scène de leur mort (il jette des pierres sur une de ses oeuvres représentant la tête de Saint-Stéphane, premier martyr chrétien). Une manière aussi, de désacraliser l'art. 

"Saint Stéphane est mort par lapidation et ceci est basé sur une peinture de Carlo Crivelli à la National Gallery de Londres. Et j'aime bien l'idée que des gens viennent admirer des oeuvres qu'ils ne s'attendent pas à détruire et j'aime bien surprendre les gens sur ce qui peut se passer dans une galerie d'art"

Michael Landy


"Out of Order" présente pratiquement tout le travail et cyles artistiques de l'artiste britannique depuis 1990. Une rétrospective jusqu'au 25 septembre 2016, jour anniversaire des 20 ans du Musée. Un hommage à Jean Tinguely, véritable révélation pour Michael Landy qui en 1982 découvre les sculptures de l'artiste suisse à la Tate Gallery de Londres.
 

C'est de là qu'il a compris que l'art pouvait être différend, que l'art pouvait aussi faire rire les gens, de les faire interagir avec des oeuvres d'art."

Andres Pardey
Commissaire d'exposition au musée Tinguely