Une carte postale avec un dessin de Picasso part à 166.000 euros

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 20/06/2015 à 15H55
Le recto de la carte postale de Pau envoyée à Guillaume Apollinaire en 1918. 

Le recto de la carte postale de Pau envoyée à Guillaume Apollinaire en 1918. 

© Auktionshaus Christoph Gärtner G / AFP

Une carte postale signée d'un dessin de Pablo Picasso a été adjugée samedi pour 166.000 euros (avant frais) lors d'une vente aux enchères en Allemagne, a annoncé la maison chargée de l'événement.

Le montant est un "record du monde pour une carte postale", assure dans un communiqué la maison Gärtner, basée à Bietigheim-Bissingen, près de Stuttgart.

L'acquéreur, un "collectionneur d'Outre-Atlantique", selon le communiqué, a emporté la vente au téléphone. Les enchères très disputées, en allemand, anglais, français et russe, avaient démarré à 100.000 euros. Le vainqueur paiera en tout plus de 200.000 euros pour cette carte, commissions incluses.

Picasso : dessin au verso d'une carte postale (1918).

Picasso : dessin au verso d'une carte postale (1918).

© Auktionshaus Christoph Gärtner G / AFP

Une carte jamais parvenue à Apollinaire

L'objet de tant de convoitises se présente comme une simple vue aérienne de Pau (sud de la France), envoyée par Picasso le 5 septembre 1918 à son ami, témoin de mariage et célèbre poète Guillaume Apollinaire. Mais au lieu de griffonner quelques lignes au dos de la carte, le peintre y a réalisé un dessin "qui est à classer dans sa série cubiste 'La nature morte'", explique Gärtner, qui a fait authentifié l'oeuvre par un expert.

La maison de vente a expliqué avoir reçu cette carte d'un Français, une "personnalité du monde de l'entreprise".

La carte n'a toutefois jamais atteint son destinataire. Picasso y avait écrit le nom de son ami en espagnol : "Don Guillermo Apollinaire". Une originalité suffisante pour provoquer un retour à l'envoyeur, attestée par la mention "rebut" de la poste parisienne de l'époque.

Quelques mois après l'envoi de cette carte, Apollinaire succombait à la grippe espagnole, également affaibli par une blessure de guerre.