Un après-midi dans la maison-atelier de Jean-François Millet, le peintre de l'Angélus

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 24/07/2009 à 14H36
Un après-midi dans la maison-atelier de Jean-François Millet, le peintre de l'Angélus

Un après-midi dans la maison-atelier de Jean-François Millet, le peintre de l'Angélus

© Culturebox

Visite guidée de L'Atelier du peintre Jean François Millet, à Barbizon en Seine-et-Marne. C'est là qu'il vécut pendant 25 ans et qu'il peignit le fameux Angélus et Les Glaneuses, deux tableaux qui le firent connaitre dans le monde entier mais qui éclipsèrent aussi le reste de sa production artistique.

Plusieurs siècles après sa réalisation, l'Angélus de Jean François Millet
continue d'inspirer les peintres. Pour s'en rendre compte, rendez-vous sur Culturebox. Mais parler de Millet à Barbizon, c'est aussi parler de cette communauté de peintres paysagistes qui s'installa dans ce village de bûcherons, pour donner naissance à l'Ecole de Barbizon. Cette installation commença après 1815 avec la création du Prix de Rome de paysage et l'influence de peintres paysagistes anglais comme Turner ou Constable. Soudain, les artistes français décident de quitter leurs ateliers parisiens pour aller "peindre sur le motif", en extérieur. Avec ses plaines, ses forêts et sa tranquillité, Barbizon était l'endroit idéal pour trouver des sujets. Outre Jean François Millet, Théodore Rousseau s'installera dans le village de 1847 jusqu'à sa mort en 1867. Le lieu attira aussi des jeunes peintres impressionnistes, Monet, Sisley, Bazille qui vinrent rencontrer leurs aînés. C'est d'ailleurs à Barbizon que Monet peindra son fameux "Déjeuner sur l'herbe"...dans un registre sensiblement différent de l'Angélus de Millet. L'air de Barbizon ne devait pas avoir le même effet sur leur inspiration...