Ultra Violet, l'égérie de Warhol et muse de Dali, est morte

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 16/06/2014 à 15H34
Ultra Violet en 2003 à Monaco au vernissage d'une exposition Warhol.

Ultra Violet en 2003 à Monaco au vernissage d'une exposition Warhol.

© Marc Mehran / Nice Matin / MaxPPP

Figure de proue de la Factory d'Andy Warhol, Ultra Violet était une artiste franco-américaine. Née Isabelle Collin-Dufresne en 1935 dans une famille de la grande bourgeoisie de La Tronche, près de Grenoble, elle avait été présentée au pape du Pop Art par Salvador Dali. Elle s'est éteinte samedi à l'âge de 78 ans dans un hôpital de Manhattan, où elle a succombé à un cancer.

Elle allait sur ses 30 ans lorsqu'elle rencontra Andy Warhol, en 1964. Elle lui fut présentée alors qu'elle prenait le thé au St Régis Hotel (New York) en compagnie de Salvador Dali, amant et mentor. Andy Warhol voulut aussitôt l'avoir dans ses films, rapporte le New York Times.

Devenue une de ses "super stars", elle a tourné dans une douzaine de ses films entre 1965 et 1974. C'est pour le second, "I, a Man" (1967), où elle partageait l'affiche avec Valérie Solanas (qui tira plus tard sur Warhol, le blessant grièvement) et Nico du Velvet Underground, qu'elle prit le surnom d'Ultra Violet.
Extrait de "I, a Man" de Warhol avec Ultra Violet (1967)
Experience de mort imminente
Sous ce sobriquet, suggéré par Warhol dont c'était la couleur fétiche, elle apparaissait toujours la chevelure violette assortie à ses tenues et à son rouge à lèvres.

Suite à une expérience de mort imminente, elle s'était "amendée" dans les années 80, critiquant ses excès de l'époque warholienne. Elle condamna alors l'usage des drogues, les orgies et l'égocentrisme qui régnait alors à la Factory, et se convertit à l'église mormone.

Partageant sa vie entre Nice et New York, elle qui avait étudié l'art dans ses jeunes années à Grenoble resta artiste toute sa vie. Elle exposait encore ses oeuvres (sculptures, peintures, films) il y a trois semaines, à la Galerie Dillon de Chelsea (New York). En février, elle avait présenté son projet "Selfie" à Nice.