Trésors inuits au château-musée de Boulogne-sur-Mer

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 19/06/2009 à 17H26
Trésors inuits au château-musée de Boulogne-sur-Mer

Trésors inuits au château-musée de Boulogne-sur-Mer

© Culturebox

"Rinakouk, comme un visage", c'est le nom de l'exposition qui ouvrira ses portes samedi 27 juin au chateau-musée de Boulogne-sur-Mer.
Elle présente la collection de masques Kodiak rapportés d'Alaska par Alfred Pinart à la fin du 19ème siècle. Une collection unique au monde.

Anthropologue, ethnologue et linguiste, le boulonnais Alfred Pinart (1852-1911) s'est passionné très tôt pour les habitants du Nouveau Monde. Il a 19 ans lorsqu’il part pour l’aventure : à bord d’un kayak, il parcourt plus de 5000 km entre Unalaska et Kodiak, une ile au large de l’Alaska, à une époque où ces régions et leurs habitants n’intéressaient pas grand monde.
Ce premier périple, qui engloutira la fortune de son père (il dépensera celle de ses deux épouses lors des expéditions suivantes !), lui permet de rapporter une collection de masques unique mais aussi des informations sur la langue, la mythologie, les rituels, etc., dont il fera don à sa ville natale quelques années plus tard. Ces découvertes lui valurent de recevoir la Médaille de la Société de Géographie.
Ces masques sont d’autant plus précieux que très peu d’exemplaires subsistent : les Alutiiq qui avaient développés une tradition du masque dans l’archipel de Kodiak, avaient coutume de les brûler à l’issue de leurs rituels. La collection d’Alphonse Pinart regroupe à elle seule les deux-tiers des pièces encore visibles dans le monde aujourd’hui.. C’est donc peu dire que l’exposition du château-musée vaut le détour !

Le Musée Alutiiq de Kodiac