Titouan Lamazou et ses "Femmes du monde" jettent l'ancre à Palavas-les-flots

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 06/01/2011 à 10H02
Titouan Lamazou et ses "Femmes du monde" jettent l'ancre à Palavas-les-flots

Titouan Lamazou et ses "Femmes du monde" jettent l'ancre à Palavas-les-flots

© Culturebox

Le peintre et Navigateur,  Titouan Lamazou  fait escale à Palavas-les-Flots dans l'Hérault, jusqu'au 16 janvier 2011. Il présente ses fameux portraits de femmes du monde, croqués lors de ses voyages. 

Titouan Lamazou a sillonné le monde durant 6 ans pour réaliser ces portraits de femmes. Des femmes qu'il a fallu convaincre de poser. L'artiste, qui a beaucoup travaillé dans des régions pauvres, les as donc rémunérées : "ça m'a paru normal de les payer comme des modèles qui posent à Paris. Donc, c'était un vrai job. Certaines s'offraient naturellement à la pellicule. Elles n'ont pas le même rapport à l'image ici qu'en France". Ainsi, les plus difficiles à convaincre étaient les femmes de Los Angeles, qui avaient peur de l'utilisation que Titouan Lamazou allait faire de ces images. Il passait donc par un questionnaire pour les aborder, avec des interrogations telles que : "Qui es-tu ? D'où viens-tu ? Que penses-tu de la mort ?". Et quand on lui demande quel est l'endroit où la femme vous a le plus marqué ?", il répond: Los Angeles. Avec les M.A.W.: Model Actress or Wathever, des jeunes filles qui veulent à tout prix paraître belles, riches et jeunes et se faire un nom dans le show-bizz. Pour Titouan Lamazou, "elles sont vraiment paumées...C'est plus dur pour elles que d'être fermière en Afrique". Les artistes sont là pour casser les idées reçues et montrer que d'un bout à l'autre de la planète, la vie des femmes est encore loin de ressembler à un long fleuve tranquille.

- > A voir aussi sur Culturebox
->>
Emre-Orhun illustrateur-inspiré
->> Nues-tout-simplement-2-du-photographe-Claude-Jacquot
->>La-première-rétrospective-consacrée-au-sculpteur-Stephan-Balkenhol
->>Image singulières-festival-de-photo-documentaire-à-Sète