"Syrie, l'art en marche", regards croisés sur un pays en guerre

Par @sophiejouve1 Rédactrice en chef adjointe de Culturebox, responsable de la rubrique Théâtre-Danse
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 27/01/2015 à 18H16
Au coeur du conflit en Syrie

Au coeur du conflit en Syrie

© Muzzafar Salman

Le Rocher de Palmer à Cenon accueille jusqu'au jeudi 12 février l' exposition "L'art en marche, artistes syriens d'aujourd'hui". Elle rassemble les oeuvres de guerre d'artistes en exil ou vivant encore en Syrie. Peintres ou photographes, ils apportent un regard très personnel sur l'actualité de leur pays déchiré.

Les oeuvres présentées à Cénon n'avaient jusqu'à présent été rassemblées qu'une fois: à l'Institut des Cultures d'Islam à Paris.

Reportage: Yannick De Solminihac, Michel Vouzelaud, Boris Chague
Une autre vision de Bachar Al Assad
Lorsque l'on voit les portarits qu'il a réalisés de Bachar Al Assad, on comprend aisément pourquoi Monif Ajaj ne peut pas les exposer à Damas. On est loin des portaits photos lissés et retouchés qui ornent les artères de la capitale syrienne.

En s'écartant du classique portrait officiel, l'artiste veut comme il le confiait dans Libération  "se débarrasser des murs épais érigés à l’intérieur de chaque Syrien à force de censure et d’interdiction mêlées à une violence aveugle."

L'homme qui traque la beauté dans la guerre
Muzaffar Salman, photographe à l'Associated Press puis pour Reuters depuis 2013, se rend souvent en Syrie pour couvrir l'actualité. Au contact direct des combattants, il cherche toujours, dans ses clichés, à leur rendre leur humanité.

Il reconnaît: ” Même si j’ai passé l’année dernière à couvrir la guerre à Alep pour Reuters, il m’est toujours aussi impossible de me considérer à proprement parler comme un reporter de guerre. Au milieu d’une scène de guerre, ma lentille traque la beauté, prête à capturer les détails et les instants de grâce. Les scènes magnifiques sont réelles, et le sont au-delà des ravages de la guerre."

"L'art en marche, artistes syriens d'aujourd'hui" au Rocher de palmer, Cénon (Gironde)
Jusqu'au 12 février 2015