StepK et Primat exposent "Derrière les pseudos" à l'Espal

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 13/04/2011 à 10H07
StepK et Primat exposent "Derrière les pseudos" à l'Espal

StepK et Primat exposent "Derrière les pseudos" à l'Espal

© Culturebox

"Derrière les pseudos ...", l'exposition présentée  à l'Espal au Mans jusqu'au 30 Juin 2011, présente les oeuvres de deux artistes sarthois : Stéphane Richard Alias "StepK" et Benjamin Massé alias "Primat". Deux visions du monde  à la fois si différentes et si proches, l'humanisme expressionniste pour StepK et l'abstrait pour Primat.

Imprimeur de métier StepK a débuté dans le milieu des fanzines satirique. C'est un artiste complètement autodidacte et il inscrit ses oeuvres dans la continuité de ses premiers travaux où il conserve un aspect très graphique. Pour l'exposition "Derrière les pseudos" il a choisi de travailler sur grand format, même s'il ne dispose que d'un atelier mesurant 10m2. Inspiré par la peinture religieuse du 16e Siècle, il la revisite et la traite de manière brute. Il définit son oeuvre comme étant engagée, citoyenne et traversée par des débats de société.
Derrière Primat, se cache un jeune artiste manceau. Benjamin Massé est né en 1980, il réalise des études en arts plastiques avant de travailler dans des agences de communication en tant que directeur artistique ou concepteur de sites internet. Très marqué par la culture POP, il réalise de nombreuses performances au sein du collectif Earth On Faya où il réalise des peintures en direct. Alors pourquoi ce pseudonyme : Primat ? Il s'amuse à répondre que Primat est le diminutif de primate "le vrai, le poilu, celui qui vit dans les arbres, le primaire, le singe" et que c'est aussi une manière d'appréhender son travail, peindre comme un singe. Il définit son art comme une manière de révéler des sensations inconnues.

A voir aussi sur Culturebox :
- Pascal Magis et Fernando Costa exposent au Boulev'Arts
- "Bliss concept", entre galerie et lieu de formation
- Omar El Nagdi, le cubiste des pyramides à Fécamp