Stephan Girard et Martin Gunther re-tissent la mémoire des Weil-Besançon

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 18/05/2010 à 09H37
Stephan Girard et Martin Gunther re-tissent la mémoire des Weil-Besançon

Stephan Girard et Martin Gunther re-tissent la mémoire des Weil-Besançon

© Culturebox

Les peintures de Martin Gunther sont présentées à la Chapelle du théâtre Bacchus, et les photographies de Stephan Girard à la galerie Jean Greset, à Besançon  jusqu'au 29 mai 2010. Un Pique-Nique rassemblant les anciens salariés de l'usine textile doit avoir lieu le 23 mai 2010 à 12h, à la Gare d'Eau de la ville.

C'était une autre époque. Claude Guéant était alors Préfet du Doubs, et non Secrétaire général de l'Elysée. Le 9 novembre 1998, il organisait une table ronde autour de l'avenir des 300 salariés bisontins du groupe Weil. Quelques heures plus tôt, le Tribunal de Commerce de Besançon venait d'ordonner le placement de l'entreprise en redressement judiciaire. Une mesure qui faisait suite à l'annonce par le Pdg Denis Weil du fait que sa société "Weil Besançon" se trouvait en cessation de paiement. Dix ans plus tôt, l'entreprise familiale constituait l'un des fleurons économiques de la région avec quelques 1200 salariés, elle a même été la plus grande entreprise française de confection masculine, mais elle a progressivement délocalisé ses productions en Tunisie. La fermeture de l'usine Weil donna lieu à des occupations du site
et des menaces de destruction de l'outil industriel ainsi que des stocks.

A voir aussi sur Culturebox :
Jean-Yves Cousseau rend hommage aux anciens ouvriers de l'usine Clément Faugier
Peter Klasen photographie le patrimoine industriel de Dunkerque