« Silences » à Strasbourg : L?exposition de Marin Karmitz promet de faire du bruit

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 24/05/2009 à 11H36
«  Silences » à Strasbourg : L?exposition de Marin Karmitz promet de faire du bruit

« Silences » à Strasbourg : L?exposition de Marin Karmitz promet de faire du bruit

© Culturebox

L'exposition « Silences, un propos de Marin Karmitz » est à découvrir jusqu'au 23 août 2009 au Musée d'art moderne et contemporain de Strasbourg.

Le Producteur et distributeur Marin Karmitz se mue en commissaire d'exposition, pour nous proposer ces variations sur le silence. Les œuvres d'Alberto Giacometti, Georg Baselitz, Christian Boltanski, sont convoquées pour tenter de répondre aux questions existentielles qui animent le créateur de MK2. Mais pour mettre en scène cette exposition, le producteur a fait appel à l'architecte  Patrick Bouchain, avec une idée directrice: donner à chaque oeuvre son espace personnel, sa propre maison. Le parcours fonctionne à la manière d'une auberge espagnole où le visiteur est invité à ouvrir ces « fenêtres » dans l'ordre qu'il souhaite pour entâmer un dialogue unique avec chaque œuvre. A plus de 60 ans, Patrick Bouchain s'est taillé une réputation internationale en travaillant notamment avec des  artistes comme Daniel Buren et Antoine Vitez, mais surtout en étant le premier à réhabiliter d'anciennes friches industrielles comme l'ex-biscuiterie « Lu » de Nantes, ou la Condition publique à Roubaix. Partisan d'une architecture à haute qualité humaine, Patrick Bouchain se dit animé par le souci que ses créations répondent à l'intérêt général. C'est à Henri Malvaux, le directeur de l'école Camondo, qu'il dit devoir son éducation sur les rapports entre art et architecture. Patrick Bouchain a conçu, entre autres bâtiments, le Théâtre Zingaro d'Aubervilliers, le Caravansérail de la Ferme du Buisson à Noisiel, le  Musée International des Arts modestes de Sète et plus récemment la Cité nationale de l'histoire de l'immigration à Paris. Une fois de plus, en s'attachant les services de cet architecte de renom, Marin Karmitz semble avoir fait le bon casting.