Senyo sculpte des "Figures de l'ère hybride" en Isère

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 06/05/2009 à 10H34
Senyo sculpte des "Figures de l'ère hybride" en Isère

Senyo sculpte des "Figures de l'ère hybride" en Isère

© Culturebox

Autodidacte, le sculpteur franco-togolais Senyo propose du 1er mai au 21 juin 2009, une exposition intitulée ""Figures de l'ère hybride" à la Grange Dîmière. Des créatures tout droit sorties de son imagination.

Nicolas Fiamor a pris comme nom d'artiste son deuxième prénom Senyo, un prénom d'origine africaine, un continent où il a des racines. Autodidacte, ses premières oeuvres verront le jour en 1990. Sa passion pour le modelage et la sculpture démarre très tôt. Déjà, à l'âge de 5 ans, il passait des heures à créer des formes avec ses pâtes à modeler. Après son baccalauréat, c'est donc naturellement qu'il tente les Beaux-arts de Lyon. Mais cette établissement fait peu de place à la sculpture. Il décide donc de s'isoler. C'est durant cette période qu'il réalise ses oeuvres les plus torturées dans son petit atelier lyonnais. Pour lui, la sculpture est un mode d'expression. Il ne cherche pas à créer un bel objet. Juste à traduire ses émotions. Cette nouvelle exposition en est une parfaite illustration. Si certaines oeuvres choquent toutes interrogent. Depuis 2000, Senyo habite et travaille à la Tour-du-Pin en Isère.