Quatre tableaux volés au musée d'Ajaccio retrouvés sur un parking

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 05/05/2012 à 12H52
Des photos de trois des quatre tableaux volés au Musée des Beaux arts d'Ajaccio.

Des photos de trois des quatre tableaux volés au Musée des Beaux arts d'Ajaccio.

© Stephan Agostini / AFP

Les quatre tableaux de très grande valeur volés le 19 février 2011 au Musée des Beaux-Arts d'Ajaccio ont été retrouvés vendredi soir sur un parking de la ville, "en parfait état". Cette découverte a été faite après un coup de téléphone anonyme à la juge chargée de l'instruction du dossier.

Datant des XIVe, XVe, XVIe et XVIIe siècles, ces oeuvres (une "Pentecôte" de Mariotto di Nardo, une "Vierge à l'enfant" de Bellini, une autre d'un anonyme ombrien et "Midas à la source du fleuve Pactole" de Nicolas Poussin) sont des pièces majeures des collections du Palais Fesch-Musée des Beaux Arts d'Ajaccio, qui abrite la deuxième collection de peinture italienne après celle du Louvre à Paris.

La juge d'instruction Charlotte Dauriac, qui avait reçu l'appel anonyme vendredi, s'est immédiatement rendue sur place avec des enquêteurs de la police judiciaire et a trouvé les oeuvres. L'un des tableaux était emballé dans un sac en plastique et les trois autres avaient été déposés contre un mur, a précisé le procureur de la République Thomas Pison.

Les tableaux ont été placés sous scellés au palais de justice d'Ajaccio et seront rendus lundi au musée, a-t-il ajouté.

Une histoire rocambolesque de voleur volé
Le magistrat a souligné que la Direction régionale de la police judiciaire chargée de l'enquête avait "très bien avancé" sur ce dossier. Un gardien de nuit du musée avait été mis en examen le 21 février 2011, deux jours après la disparition des tableaux.

Lui qui voulait inciter avec ce geste la mairie à engager une négociation au sujet de son logement, avait conduit les enquêteurs à sa voiture dans laquelle il disait avoir dissimulé les oeuvres. Mais le véhicule, stationné à quelques kilomètres d'Ajaccio, avait été fracturé et les précieux tableaux volés.

Le ministre de la Culture se félicite
Frédéric Mitterrand s'est "vivement" réjoui samedi que ces tableaux, "quatre oeuvres exceptionnelles de notre patrimoine national, aient pu être retrouvées en parfait état".