Pour mieux apprécier les œuvres, les musées se mettent au yoga et au Pilates

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 21/07/2015 à 15H08
"Visite-Pilates" au Louvre-Lens, le 19 juillet 2015

"Visite-Pilates" au Louvre-Lens, le 19 juillet 2015

© Musée du Louvre-Lens

Mieux qu'un audio-guide ? Pour vivre plus pleinement l'exposition "Les Métamorphoses", d'après le poème d'Ovide, le Louvre-Lens proposait dimanche 19 juillet des "visites-Pilates", d'après une méthode de gym douce. Le lendemain, au Palais de Tokyo, la démarche d'un artiste contemporain se confrontait à la pratique du yoga.

A Lens, la visite c'est d'abord l'esprit qui travaille : la médiatrice du Louvre-Lens, Miryam Pol fait une visite globale de l'exposition qui explore la mythologie racontée par Ovide en parallèle de bronzes du Ier siècle, de peintures de Van Dyck, Delacroix ou Picasso.

Bouger comme Jupiter

Puis vient le corps : les visiteurs s'attardent sur six œuvres qui leurs sont racontées et, pour chacune, une coach sportive leur enseigne des postures de la méthode Pilates, en lien avec ce qu'ils voient. Pour mieux saisir les œuvres, les visiteurs sont -modestement- invités à s'inspirer de Narcisse ou Jupiter.
 
« La métamorphose des esprits par la rencontre des œuvres se mêle délicatement à la métamorphose des corps par la pratique du Pilates », explique Miryam Pol, à l'initiative du projet.

Une autre approche de l'expérience artistique

Au Palais de Tokyo, Maud Chuffart est intervenue pour plusieurs séances de yoga Iyengar. Elle souhaite que l'expérience du yoga serve l'expérience artistique du spectateur: "Hier soir nous avons commencé la pratique des asanas [postures] et une préparation spécifique à la méditation avant de visiter l’exposition Acquaalta de Céleste Boursier Mougenot qui se veut une déambulation méditative. Certains des participants qui avaient vu l’exposition avant m’ont d’ailleurs expliqué à quel point ils avaient pu « rentrer » dans l’œuvre différemment après la session de yoga."
 
La pratique du yoga se fait généralement hors de l'exposition, dans un endroit calme. Mais lundi, dans l'exposition de Céleste Boursier Mougenot, une salle noire où bourdonnait le bruit entêtant d'un drone s'est révélée propice à la méditation.
 
"Cette session a été inspirée par l'installation d'un artiste thaïlandais présentée dans l'exposition "Archipel Secret "No Pas, no present, no future (perform without perform). L'artiste a reproduit de façons hyper réaliste sa propre statue, grandeur réelle, en position de méditation. Pour lui la méditation est le seul état dans lequel on peut échapper aux règles ou au conditionnement pour faire coprs avec sa propre nature. " Plus d'informations sur le site de Maud Chuffart.

"Cette session a été inspirée par l'installation d'un artiste thaïlandais présentée dans l'exposition "Archipel Secret "No Pas, no present, no future (perform without perform). L'artiste a reproduit de façons hyper réaliste sa propre statue, grandeur réelle, en position de méditation. Pour lui la méditation est le seul état dans lequel on peut échapper aux règles ou au conditionnement pour faire coprs avec sa propre nature. " Plus d'informations sur le site de Maud Chuffart.

© Maud Chuffart

Sur les expositions qu'elle fait visiter, la démarche des artistes est mise en parallèle avec les textes fondateurs du yoga dont la pratique, contrairement au Pilates, découle d'une spiritualité.

"Métamophoses", du 1er juillet 2015 au 21 mars 2016 au Louvre Lens
Prochaine "visite-Pilates" le 16 août 2015


Céleste Boursier Mougenot "Acquaalta", du 24 juin au 13 juillet 2015

Prochaine séance de yoga avec Maud Chuffart au Palais de Tokyo : le 7 septembre à 19h30.
Réservation obligatoire : maudchuffart@palaisdetokyo.com