"Playtime" : la biennale d'art contemporain de Rennes sous le signe du jeu

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 26/09/2014 à 16H14
Le "Gogolf"  créé par les artistes invités à la Biennale d'Art contemporain de Rennes à l'initiative de François Curlet

Le "Gogolf"  créé par les artistes invités à la Biennale d'Art contemporain de Rennes à l'initiative de François Curlet

© France 3 / Culturebox

Le Jeu est à l'affiche de la Biennale d'art contemporain de Rennes jusqu'au 30 novembre 2014. Les artistes invités à "Play Time" explorent le monde du travail, des loisirs et de la paresse. 50 artistes ont joué le jeu et apporté leur vision sur deux valeurs qui s'opposent : la rentabilité et l'oisiveté.

Le coeur de la Biennale d'Art contemporain se déroule à la Halle de la Courrouze, au Frac Bretagne et au musée des Beaux arts. Cette année, la Passerelle à Brest et le Quartier à Quimper sont partenaires de la Biennale. 
Cette 4ème édition de cette Biennale d’Art Contemporain soutenue par le mécénat d’entreprise est un engagement de long terme comme le rappelle Bruno Caron dans ce reportage de France 3 Bretagne.
En empruntant le titre du film de Jacques Tati, "Playtime" (1967), la commissaire de cette édition, Zoë Gray, propose un tour d’horizon ludique de la pratique artistique contemporaine. La biennale est ainsi abordée à la fois comme une aire de jeu et comme un espace de travail.

Reportage : R . Bendayan / L. Benchiha / C. Pierret 
Parmi les ateliers ludiques de la Biennale il y a le "Gogolf" imaginé par François Curlet, un parcours de mini-golf dans lequel chaque  "trou" serait réalisé par un artiste différent. 1700 mètres carré accueillent un parcours de 17 trous. Les artistes 
Le parcours de golf ludique et artistique de la Biennale

Le parcours de golf ludique et artistique de la Biennale

© France 3 / Culturebox
Une programmation d’événements festifs, de rencontres, de colloques vient enrichir la Biennale d'art contemporain du 27 septembre au 30 novembre 2014