Petites et grandes révolutions des sciences naturelles au pays de Buffon

Par @Culturebox
Mis à jour le 11/05/2017 à 10H10, publié le 11/05/2017 à 09H28
Photo d'un tardigrade ou ourson d'eau, un animal quasi indestructible

Photo d'un tardigrade ou ourson d'eau, un animal quasi indestructible

© Culturebox / Capture d'écran

Montbard, patrie de Buffon et Daubenton, deux des plus illustres naturalistes français du 18e siècle, accueille jusqu’au 8 octobre l’exposition "Sciences naturelles en (r)évolution". La première collaboration entre le modeste Musée Buffon et le prestigieux Muséum national d’Histoire naturelle de Paris. Les deux établissements viennent de signer un contrat de partenariat

Pour leur première exposition commune, le Musée Buffon de Montbard en Côte-d’Or et le Muséum national d’Histoire naturelle se sont intéressés aux découvertes exceptionnelles, petites ou grandes, qui ont modifié notre vision du monde. Des "révolutions", discrètes ou fracassantes, dont l’Histoire naturelle est jalonnée.

Reportage : T. Souman / R. Liboz / R. Nectoux

Retisser des liens historiques

Les deux illustres naturalistes que sont Georges-Louis Leclerc, comte de Buffon (1707-1788) et Louis Jean-Marie Daubenton (1716-1799), tous deux nés à Montbard, ont profondément marqué les sciences naturelles et laissé leur empreinte sur le Musée Buffon et le Muséum national d’Histoire naturelle, et son célèbre Jardin des Plantes où repose d’ailleurs Daubenton.

Un contrat-cadre de partenariat vient donc d’être signé afin de renouer entre les deux établissements un lien perdu depuis la fin du 18e siècle. Un partenariat qui prévoit une collaboration scientifique accrue entre le musée bourguignon et le Muséum.