Patrick de Carolis élu directeur du Musée Marmottan

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 30/01/2013 à 16H20
Patrick de Carolis le 12 octobre 2011 lors de son intronisation à l'Académie des Beaux Arts.

Patrick de Carolis le 12 octobre 2011 lors de son intronisation à l'Académie des Beaux Arts.

© PIERRE VERDY / AFP

Patrick de Carolis, ancien président de France Télévisions, a été élu mercredi directeur du musée Marmottan par l'Académie des Beaux-Arts. L'élection s'est déroulée à bulletins secrets dans le cadre d'une réunion de l'Académie en séance plénière.

Membre de l'Académie des Beaux-Arts dans la section des membres libres, M. de Carolis, 59 ans, remplace le pianiste et organiste Jacques Taddei, décédé en juin dernier à l'âge de 66 ans. Un autre candidat était en lice, le sculpteur Antoine Poncet, petit-fils de  Maurice Denis.

L'Académie des Beaux Arts compte actuellement 57 membres. Le directeur du musée Marmottan est obligatoirement issu de ses rangs.

Directeur de la Fondation et donc du Musée et de la Bibliothèque Marmottan
Elu directeur de la Fondation Paul Marmottan, M. de Carolis devient dans la foulée directeur de la Bibliothèque Marmottan, située à Boulogne-Billancourt et qui abrite le fonds français le plus important sur Napoléon.

Le musée Marmottan, situé dans le XVIè arrondissement de Paris, a été légué en 1932 par Paul Marmottan à l'Académie des Beaux Arts. Il possède la plus importante collection au monde de toiles du maître de l'impressionniste Claude Monet, dont  "Impression soleil levant". Il a également des oeuvres de Boudin, Manet,  Renoir, Gauguin, Pissaro, Degas.

L'Académie compte actuellement 57 membres. Le directeur du musée Marmottan est obligatoirement issu de ses rangs.

Ancien patron de France Télévisions
Né à Arles en novembre 1953, Patrick de Carolis est journaliste, écrivain,  créateur du magazine "Des racines et des ailes" consacré au patrimoine français et mondial.

Il a été président du groupe France Télévisions de 2005 à 2010. A ce poste,  il avait notamment tenté en 2008 sans succès de s'opposer à la suppression de la publicité sur les chaînes du service public décidée par Nicolas Sarkozy. 

Patrick de Carolis a été élu en mai 2010 au fauteuil d'André Bettencourt,  décédé en 2007. Il a été installé en octobre 2011 à l'Académie des Beaux-Arts.