Olafur Eliasson au château de Versailles l'été prochain

Par @valerieoddos Journaliste, responsable de la rubrique Expositions de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 29/01/2016 à 12H13
"Weather Project" d'Olafur Eliasson dans la Turbine Hall de la Tate Modern à Londres (15 octobre 2003)

"Weather Project" d'Olafur Eliasson dans la Turbine Hall de la Tate Modern à Londres (15 octobre 2003)

© Alastair Grant / SIPA

C'est l'artiste danois d'origine islandaise Olafur Eliasson qui succédera à Anish Kapoor dans le château de Versailles et ses jardins de juin à novembre prochain, a annoncé jeudi l'institution, qui présente depuis 2008 un artiste contemporain tous les étés.

Autre star de l'art contemporain, Olafur Eliasson, né en 1967, est connu notamment pour son "Weather Project" qui avait investi en 2003 la Turbine Hall de la Tate Modern de Londres de son grand soleil nimbé d'un brouillard artificiel. Une œuvre vue par 2 millions de visiteurs.
 
Olafur Eliasson avait installé en décembre dernier pour la COP 21, place du Panthéon à Paris, douze énormes blocs de glace dont la fonte devait évoquer une horloge éphémère. "L'art a la capacité de changer notre perception du monde et 'Ice watch' rend tangibles les enjeux climatiques auxquels nous faisons face", avait estimé Olafur  Eliasson, un artiste très préoccupé par les questions d'environnement.
 
L'hiver dernier, à Paris également, il avait conçu pour la nouvelle Fondation Louis Vuitton une installation monumentale en couloir qui alterne des panneaux jaunes et des miroirs ("Inside the Horizon").
Un iceberg d'Olafur Eliasson devant le Panthéon à Paris, pendant la COP 21 (3 décembre 2015)

Un iceberg d'Olafur Eliasson devant le Panthéon à Paris, pendant la COP 21 (3 décembre 2015)

© M. Astar / SIPA


Lumière et couleurs

Effets de lumière et de couleurs sont des caractéristiques d'un artiste qui est à la tête d'un atelier de 90 personnes à Berlin.
 
"Je suis enthousiasmé de travailler dans un lieu aussi emblématique que Versailles", déclare Olafur Eliasson dans le communiqué du château de Versailles. "C'est un défi exaltant de créer une intervention artistique qui modifie le sentiment des visiteurs et offre un point de vue contemporain sur cet héritage fort."
 
"Avec Olafur Eliasson, les astres peuvent se rencontrer, l'horizon se dérober, et toutes nos perceptions se brouiller. L'homme des lumières va faire danser les lignes chez le Roi Soleil", a déclaré de son côté Catherine Pégard, la présidente du château de Versailles. A suivre.
"Inside the Horizon", oeuvre d'Olafur Eliasson conçue pour la Fondation Louis Vuitton

"Inside the Horizon", oeuvre d'Olafur Eliasson conçue pour la Fondation Louis Vuitton

© Photo Valérie Oddos / Culturebox / France Télévisions
 

Olafur Eliasson plus consensuel qu'Anish Kapoor ?

A Versailles il succédera à Jeff Koons (2008), Xavier Veilhan (2009), Takashi Murakami (2010), Bernar Venet (2011), Joana Vasconcelos (2012), Giuseppe Penone (2013), Lee Ufan (2014) et Anish Kapoor (2015).
 
L'an dernier, l'exposition d'Anish Kapoor avait fait beaucoup parler d'elle. Une de ses œuvres, "Dirty Corner", baptisée par certains "le vagin de la reine", avait provoqué la colère de catholiques intégristes et avait été vandalisée à plusieurs reprises. La trompe d'acier monumentale, à connotation sexuelle assumée par son auteur, avait notamment été dégradée par des inscriptions à caractère antisémite.
 
L'exposition d'Eliasson devrait être plus consensuelle.