Diaporama 11 photos
Par @valerieoddos Journaliste, responsable de la rubrique Expositions de Culturebox

Notre sélection des expositions à voir cet automne dans les régions

Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 14/09/2015 à 18H27

Au menu des musées des régions cet automne, on trouve des expositions souvent thématiques, avec la joie de vivre à Lille, l'art et la télépathie à Metz, l'art et la machine à Lyon ou le panorama à Marseille. Des expositions autour d'une figure comme Tristan Tzara à Strasbourg ou Georgia O'Keeffe à Grenoble. Ou plus monographiques avec Picasso à Toulouse ou Chagall à Roubaix.

  • Joie de vivre, au Palais des Beaux-Arts de Lille
    01 /11
    Joie de vivre, au Palais des Beaux-Arts de Lille
    La représentation du bonheur en art ? Cette exposition se demande comment les artistes, de l'antiquité à nos jours, ont traduit l'hédonisme, la gaieté, la sensualité, grâce au dynamisme, à la couleur, à la jubilation. Avec des artistes comme Brueghel, Hals, Chardin, Boucher, Fragonard, Renoir, Picasso, Dufy, Rodin, Niki de Saint-Phalle. Une centaine d'œuvres autour du soleil, des petits bonheurs, de la fête, du corps et de la danse, du rire…Au Palais des Beaux-Arts de Lille, du 26 septembre 2015 au 17 janvier 2016. Ici, Jules Lefebvre, "La rieuse", 1861, Amiens, Musée de Picardie-Musée des Beaux-Arts
    © Rmn-Grand Palais / Agence Bulloz
  • J'aime les panoramas, au MUCEM
    02 /11
    J'aime les panoramas, au MUCEM
    Une exploration de la notion de panorama, issue d'une logique scientifique et militaire avant que la société du spectacle se l'approprie. Le panorama vu comme un paysage physique et mental, qui pose la question de notre rapport au monde. Du premier dessin de panorama déposé par l'inventeur américain Robert Fulton en 1799 à l'œuvre "360° Room for All Colours" (2002) de l'artiste danois Olafur Eliasson. Avec Gustave Courbet, Vincent Van Gogh, Peter Greenaway, David Hockney, Ellsworth Kelly, Gerhard Richter, Jeff Wall… Au MUCEM (Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée, Marseille), du 4 novembre 2015 au 29 février 2016. Ici, Gustave Courbet, Panorama des Alpes, vers 1876, Musée d'art et d'histoire de la Ville de Genève
    © MAH / Bettina Jacot-Descombes
  • Tristan Tzara au Musée d'art moderne et contemporain de Strasbourg
    03 /11
    Tristan Tzara au Musée d'art moderne et contemporain de Strasbourg
    Une grande exposition sur ce poète, écrivain et collectionneur aux engagements fervents, cofondateur du mouvement Dada, avec 450 œuvres d'une quarantaine d'artistes, peintres, photographes, sculpteurs, que Tzara a côtoyés, des pièces d'art extra-occidental et d'art brut et des documents. De Brancusi à Picasso, de Calder à Miró à Picabia ou Schwitters. Au Musée d'art moderne et contemporain de Strasbourg, du 24 septembre 2015 au 17 janvier 2016. Ici, Francis Picabia, Portrait de Tristan Tzara, 1918, Paris, Centre Pompidou - MNAM-CCI
    © ADAGP, Paris 2014 Photo © Centre Pompidou, MNAM-CCI, dist RMN-Grand Palais / Georges Meguerditchian. Service presse / Musée d'art moderne et contemporain de Strasbourg
  • Georgia O'Keeffe et ses amis photographes à Grenoble
    04 /11
    Georgia O'Keeffe et ses amis photographes à Grenoble
    L'art de Georgia O'Keefe, qui fut la muse et la femme du photographe et galeriste Alfred Stieglitz, fut fortement influencé par la photographie moderne. L'exposition fait dialoguer ses peintures aux formes énigmatiques et sensuelles, inspirées de la nature, avec les images de ses amis photographes, Stieglitz, Paul Strand, Edward Weston, Imogen Cunningham, Ansel Adams, Eliot Porter, Todd Webb. Au Musée de Grenoble, du 7 novembre 2015 au 7 février 2016. Ici, portrait de Georgia O'Keeffe par Alfred Stieglitz, 1922, The Art Institute of Chicago
    © Georgia O'Keeffe Museum / ADAGP, Paris 2015
  • Marc Chagall et les sources de la musique à la Piscine de Roubaix
    05 /11
    Marc Chagall et les sources de la musique à la Piscine de Roubaix
    Un troisième volet de l'hommage à Marc Chagall du musée roubaisien (après la céramique en 2007 et le volume en 2013) est consacré à la musique, un thème fort dans l'œuvre de l'artiste. L'exposition s'intitule "Les Sources de la musique" en référence à un des panneaux décoratifs conçus par Chagall pour le Metropolitan Opera à New York. 200 œuvres pour montrer l'importance de la musique dans les thèmes qu'il a abordés et dans le langage plastique qu'il invente (une deuxième partie du projet est présentée Musée de la Musique – Philharmonie de Paris). A la Piscine du 24 octobre 2015 au 31 janvier 2016. Ici, Marc Chagall, "Violoniste au coq", 1965, Collection particulière
    © Adagp, Paris 2015 - Chagall
  • La Biennale de Lyon ou "La vie moderne"
    06 /11
    La Biennale de Lyon ou "La vie moderne"
    La 13e Biennale de Lyon rassemble 60 artistes de 28 pays en quatre expositions pour refléter les modalités à travers lesquelles les multiples héritages de l'ère moderne influencent encore nos manières de voir et de penser, bien que la "vie moderne" puisse paraître le vestige d'un autre âge. Au Musée d'art contemporain, à la Sucrière, au Musée des Confluences, au couvent de la Tourette, du 10 septembre 2015 au 3 janvier 2016. Ici T.J. Wilcox, "In the Air"
    © Bill Jacobson
  • Picasso, horizon mythologique, aux Abattoirs de Toulouse
    07 /11
    Picasso, horizon mythologique, aux Abattoirs de Toulouse
    Une trentaine d'œuvres, peintres, dessins et sculptures, pour la plupart des années 1920 et 1930, qui permettent d'appréhender le rideau de scène du 14 juillet réalisé par Picasso en 1936 et conservé à Toulouse depuis 50 ans. Au centre de l'exposition, "La dépouille du Minotaure en costume d'Arlequin", une gouache qui a servi de carton pour la réalisation du rideau, la rencontre des mythologies grecque, égyptienne, de la commedia dell'arte et le bord de mer, élément important chez l'artiste à cette époque. Aux Abattoirs de Toulouse du 18 septembre 2015 au 31 janvier 2016. Ici, Pablo Picasso, "Joueurs de ballon sur la plage", 15 août 1928
    © Succession Picasso
  • L'art et la machine au Musée des Confluences à Lyon
    08 /11
    L'art et la machine au Musée des Confluences à Lyon
    Une exposition sur les liens constants entre les machines et les arts plastiques, du rêve d'un monde sauvé par la technique à son désenchantement, de la fascination esthétique pour l'objet mécanique à la création de formes détournées. Plus de 170 œuvres de Kupka, Léger, Picabia, Duchamp, César, Panamarenko, Stieglitz ou Germaine Krull… Pour finir avec "Méta Maxi", machine fantastique de Jean Tinguely. Au Musée des Confluences à Lyon du 13 octobre 2015 au 24 janvier 2016. Ici Frantisek Kupka, "L'acier travaille", 1927, Strasbourg, Musée d'art moderne et contemporain
    © Photo © Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN-Grand Palais / Droits réservés © ADAGP
  • Dansez, embrassez qui vous voudrez au Louvre Lens
    09 /11
    Dansez, embrassez qui vous voudrez au Louvre Lens
    Un hommage au genre de la Fête galante, popularisé par Antoine Watteau (1687-1721), qui clamait la joie de vivre, les délices de l'amour, l'alchimie des sentiments et le besoin de paraître. Avec les artistes qui célébraient les fêtes et les plaisirs d'amour au XVIIIe siècle, 220 peintures, dessins, meubles, céramiques, tapisseries, costumes... Au Louvre Lens du 5 décembre 2015 au 29 février 2016. Ici, Antoine Watteau, Pèlerinage à l'île de Cythère, 1717, Paris, Musée du Louvre
    © Musée du Louvre, dist RMN-GP / Angèle Dequier
  • Cosa mentale, l'art et la télépathie au Centre Pompidou-Metz
    10 /11
    Cosa mentale, l'art et la télépathie au Centre Pompidou-Metz
    Un mode de transmission direct de l'émotion pour inventer une nouvelle relation immédiate entre l'artiste et le spectateur ? L'exposition retrace l'histoire, de 1880 à nos jours, de cette utopie des avant-gardes, fascinées pour la télépathie. Des tentatives de "photographie de la pensée" en 1895 à l'art psychédélique et conceptuel des années 1960-1970 à l'art d'aujourd'hui, avec l'essor des neurosciences. Avec des œuvres de plus de 40 artistes, d'Odilon Redon, Marcel Duchamp, Joan Miró, Man Ray à Sigmar Polke, Fabrice Hyber, John Baldessari… Au Centre Pompidou-Metz du 28 octobre 2015 au 28 mars 2016. Ici, Fabrice Hyber, "screen+telepathy", 2013, Collection de l'artiste
    © photographie Marc Domage
  • Là où commence le jour au LaM de Villeneuve d'Ascq
    11 /11
    Là où commence le jour au LaM de Villeneuve d'Ascq
    Une exposition conçue comme un voyage poétique du crépuscule à l'aube autour de "l'émancipation de l'individu par la (re)connaissance du monde qui l'entoure". Pour s'interroger sur ses modes de perception du monde et ses rapports à la connaissance, plus de 130 sculptures, installations, photographies, vidéos, œuvres sur papier et peintures contemporaines dialoguent avec 30 livres, estampes et dessins du Moyen Age et de la Renaissance. Au LaM (Lille métropole, musée d'art moderne et d'art contemporain et d'art brut) de Villeneuve-d'Ascq (Nord), du 2 octobre 2015 au 10 janvier 2016. Ici, Barbara et Michael Leisgen, Die Beschreibung der Sonne, 1975
    © Photo DR © Barbara et Michael Leisgen, 2015