Nicolas Sarkozy en Avignon pour parler internet et culture

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 18/11/2011 à 12H10
Le Palais des Papes à Avignon accueille cette année encore le forum

Le Palais des Papes à Avignon accueille cette année encore le forum

© JACQUES BOUSSAROQUE / ONLY FRANCE

Nicolas Sarkozy est à Avignon vendredi pour participer à une réunion des ministres de la Culture de pays du G8 et du G20 et d'organisations internationales consacrée aux droits d'auteur et à la propriété intellectuelle sur internet.

Le chef de l'Etat doit participer à un échange sur ces questions avec les participants de ce "forum d'Avignon", organisé par la présidence française des G8 et G20. Cette réunion est destinée "à approfondir, au niveau ministériel, les échanges engagés lors du G8 de Deauville" fin mai, a indiqué le 17 novembre la présidence.

Lors de ce sommet, les chefs d'Etat et de gouvernement des pays du G8 avaient, pour la première fois, abordé les questions liées à l'internet, qui divisent traditionnellement les Français, partisans d'une forme de régulation, et les Américains, favorables à une liberté maximale. Dans sa déclaration finale, le G8 s'était prononcé pour son "essor équilibré" afin d'y respecter "un certain nombre de principes, dont la liberté, le respect de la vie privée et de la propriété intellectuelle". A la veille de ce sommet, Nicolas Sarkozy, partisan d'un internet "équilibré" ou "moralisé", avait organisé à Paris un premier "e-G8" réunissant la plupart des grands patrons d'internet, dont le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg ou le président exécutif de Google Eric Schmidt.

M. Sarkozy doit visiter la "collection Lambert en Avignon " d'art contemporain, en compagnie du galériste Yvon Lambert.
Le musée qui abrite cette collection avait été contraint de brièvement fermer ses portes en avril après la destruction par des visiteurs de deux oeuvres photographiques de l'artiste américain Andres Serrano. L'une des deux, mettant en scène un crucifix plongé dans l'urine de l'artiste, avait suscité de vives protestations de mouvements catholiques.

Riche d'environ 350 oeuvres, la collection Lambert est accueillie dans un hôtel particulier du XVIIIe siècle appartenant à la ville d'Avignon et financé par la municipalité, la région et l'Etat.