Diaporama 12 photos
Par Laure Narlian @Culturebox

Napoléon : admirez le butin de Waterloo en avant-première

Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 20/02/2012 à 16H11
  • La Berline de l'Empereur, qui figurait parmi les cinq voitures prises par les Prussiens à Waterloo le 18 juin 1915.
    01 /12
    La Berline de l'Empereur, qui figurait parmi les cinq voitures prises par les Prussiens à Waterloo le 18 juin 1915.
    La Berline de l'Empereur, qui figurait parmi les cinq voitures prises par les Prussiens à Waterloo le 18 juin 1915.
    © Château de Malmaison et Bois-Préau, Malmaison - RMN
  • Grand aigle de la Légion d'honneur, ayant appartenu à Napoléon 1er, trouvé dans ses bagages à Waterloo.
    02 /12
    Grand aigle de la Légion d'honneur, ayant appartenu à Napoléon 1er, trouvé dans ses bagages à Waterloo.
    Grand aigle de la Légion d'honneur, ayant appartenu à Napoléon 1er, trouvé dans ses bagages à Waterloo.
    © Prêt : musée historique d'Etat, Moscou
  • Au cours de la bataille, Napoléon portait ce chapeau. Rentré à Paris, il le fit porter à nettoyer chez le chapelier. Mais vu la suite des évènements, le couvre-chef y est resté.
    03 /12
    Au cours de la bataille, Napoléon portait ce chapeau. Rentré à Paris, il le fit porter à nettoyer chez le chapelier. Mais vu la suite des évènements, le couvre-chef y est resté.
    Au cours de la bataille, Napoléon portait ce chapeau. Rentré à Paris, il le fit porter à nettoyer chez le chapelier. Mais vu la suite des évènements, le couvre-chef y est resté. © Musée de Sens (c) E.Berry
  • Serrure "mathématique" à 427 combinaisons du trésor de l'empereur dont les clés étaient changées chaque jour.
    04 /12
    Serrure "mathématique" à 427 combinaisons du trésor de l'empereur dont les clés étaient changées chaque jour.
    Serrure "mathématique" à 427 combinaisons du trésor de l'empereur dont les clés étaient changées chaque jour.
    © Collection particulière (c) ECPAD Arnaud Roiné/Johann Peschel
  • Bijou de l'ordre de l'Eléphant du Danemark de Napoléon 1er, attribué le 18 mai 1808, trouvé dans ses bagages à Waterloo.
    05 /12
    Bijou de l'ordre de l'Eléphant du Danemark de Napoléon 1er, attribué le 18 mai 1808, trouvé dans ses bagages à Waterloo.
    Bijou de l'ordre de l'Eléphant du Danemark de Napoléon 1er, attribué le 18 mai 1808, trouvé dans ses bagages à Waterloo.
    © Musée historique d'Etat, Moscou
  • Nécessaire dentaire dans son coffret.
    06 /12
    Nécessaire dentaire dans son coffret.
    Nécessaire dentaire dans son coffret. © Fondation Napoléon (c) Patrice Maurin-Berthey
  • Cafetière d'un nécessaire en vermeil.
    07 /12
    Cafetière d'un nécessaire en vermeil.
    Cafetière d'un nécessaire en vermeil.
    © Musée Napoléon Thurgovie (c) Daniel Steiner
  • Eléments du grand nécessaire en vermeil dispersé.
    08 /12
    Eléments du grand nécessaire en vermeil dispersé.
    Eléments du grand nécessaire en vermeil dispersé. © Collection particulière (c) ECPAD Arnaud Roiné / Johann Peschel
  • Bijou de l'ordre de la Chasse du Wurtemberg (revers) de Napoléon 1er, attribué le 6 octobre 1805, trouvé dans ses bagages à Waterloo.
    09 /12
    Bijou de l'ordre de la Chasse du Wurtemberg (revers) de Napoléon 1er, attribué le 6 octobre 1805, trouvé dans ses bagages à Waterloo.
    Bijou de l'ordre de la Chasse du Wurtemberg (revers) de Napoléon 1er, attribué le 6 octobre 1805, trouvé dans ses bagages à Waterloo.
    © Musée historique d'Etat, Moscou
  • Chemise de l'Empereur, chiffre couronné. Quatre douzaines de chemises devaient êtres fournies chaque année à l'Empereur par Melles Lolive et de Beuvry.
    10 /12
    Chemise de l'Empereur, chiffre couronné. Quatre douzaines de chemises devaient êtres fournies chaque année à l'Empereur par Melles Lolive et de Beuvry.
    Chemise de l'Empereur, chiffre couronné. Quatre douzaines de chemises devaient êtres fournies chaque année à l'Empereur par Melles Lolive et de Beuvry.
    © Collection particulière (c) ECPAD Arnaud Roiné / Johann Peschel
  • Bijou de l'ordre de Saint-André de Russie de Napoléon 1er, attribué le 9 juillet 1807, trouvé dans ses bagages à Waterloo.
    11 /12
    Bijou de l'ordre de Saint-André de Russie de Napoléon 1er, attribué le 9 juillet 1807, trouvé dans ses bagages à Waterloo.
    Bijou de l'ordre de Saint-André de Russie de Napoléon 1er, attribué le 9 juillet 1807, trouvé dans ses bagages à Waterloo.
    © Musée historique d'Etat, Moscou
  • Porte-huilier en argent par Biennais, aux arles de Kiyus XVIII et ses carafes en cristal au chiffre de Napoléon.
    12 /12
    Porte-huilier en argent par Biennais, aux arles de Kiyus XVIII et ses carafes en cristal au chiffre de Napoléon.
    Porte-huilier en argent par Biennais, aux arles de Kiyus XVIII et ses carafes en cristal au chiffre de Napoléon. © Collection particulière (c) ECPAD Arnaud Roiné / Johann Peschel

L'exposition "La Berline de Napoléon", qui démarre le 7 mars au Musée de la Légion d'Honneur, est exceptionnelle à plus d'un titre. D'abord, elle montre pour la première fois la berline de l'Empereur en campagne et de nombreux effets dérobés au soir de l'ultime défaite, celle de la grande bataille de Waterloo, qui opposa la France aux Prussiens et aux Anglais.

Ensuite parce qu'elle raconte l'incroyable aventure de ce butin et réunit des objets dispersés, qui ont fait l'objet de prêts tout à fait exceptionnels, notamment du Musée Historique d'Etat de Moscou  et de plusieurs collectionneurs privés. La berline, entièrement restaurée, est la pièce maîtresse de cette exposition. Mais on y verra aussi des vêtements de Napoléon, de la vaisselle, des nécessaires et de nombreuses décorations de l'empereur qui faisaient partie de ce trésor entré dans la légende il y a 200 ans.



"La Berline de Napoléon, le Mystère du Butin de Waterloo"
Musée de la Légion d'Honneur
Du 7 mars au 8 juillet 2012
Du mercredi au dimanche, de 13h à 18h
Entrée gratuite