Nantes commémore l'abolition de l'esclavage avec Haïti

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 21/05/2014 à 15H44
Affiches dans les rues de Nantes

Affiches dans les rues de Nantes

© France3/culturebox

Premier port négrier français avec 1800 navires en expédition et plus de 500 000 captifs africains déportés, Nantes s’est réconciliée avec son passé. Elle a inauguré le Mémorial de l’abolition de l’esclavage en 2010 et pour ce 10-Mai, la ville, aujourd’hui dirigée par une femme de 35 ans, avait invité Haïti, première république noire.

La révolution haïtienne qui éclate en 1791 est une des grandes révolutions du 18è siècle. Elle va contribuer à l'abolition de la traite et de l'esclavage colonial et donner naissance à la 1ère République d'Haïti, le 1er janvier 1804.

C'est cette page d'histoire que Nantes a voulu commémorer en invitant Haïti cette année. Cette journée du 10 mai aura été le point d'orgue d'un ensemble de rencontres, de spectacles et d'expositions dans la ville.

Reportage: C. Tortel, M. Bouretima, G. Mazaniello, B. Bailhache, JP Arnaud.

Interview  Johanna Rolland, Maire de Nantes
Interview  Frankétienne, écrivain
Interview  Erol Josué, artiste


Jusqu'au 15 septembre, l'esplanade du mémorial de l'abolition de l'esclavage accueille l'exposition : "Haïti, effroi des oppresseurs, espoir des opprimés"