"Roméo et Juliette" ou les tourments de l'adolescence au Festival d'Aix

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 27/07/2013 à 14H23
Les jeunes danseurs sont issus d'écoles de danse de la région aixoise.

Les jeunes danseurs sont issus d'écoles de danse de la région aixoise.

© France 3

Une fin en apothéose pour le Festival d'Art lyrique d'Aix en Provence qui s'achève ce samedi 27 juillet. C'est une version rajeunie de "Romeo et Juliette" de Sergueï Prokoviev qui clôture cette édition 2013. Les danseurs n'ont pas plus de 16 ans, l'âge que leur avait donné Shakespeare dans l'oeuvre originale.

Reportage : A.Saladini/L.Moreau/G.Serin/A.Rouy

C'est sans doute l'histoire d'amour la plus connue et la plus tragique du répertoire classique : Roméo et Juliette sera ce samedi 27 juillet sur la scène du Grand théâtre de Provence. Une version qui a pris un sacré coup de jeune avec des danseurs adolescents issus de deux écoles de la région aixoise et les musiciens de l'orchestre des Jeunes de la Méditerranée.

Il faut dire que dans l'oeuvre de Shakespeare ici mise en musique par Sergueï Prokoviev, les protagonistes n'avaient que 14 et 16 ans. Un âge où la violence des sentiments peut conduire à la mort. Le spectacle chorégraphié par Josette Baïz (Compagnie Grenade) a été co-produit par Marseille-Provence 2013.

Le Festival lyrique d'Aix-en-Provence a fait le plein  
Le plus grand festival lyrique de France, le festival d'Aix-en-Provence (4 au 27 juillet) a fait le plein avec 83.596 spectateurs (83.564 l'an dernier) et un taux de remplissage de 99,5% pour ses 5 opéras (97% en 2012), selon un communiqué publié lundi 29 juillet.

L'événement de la saison, "Elektra" de Richard Strauss, mis en scène par Patrice Chéreau, a même atteint 100% de remplissage.
Les autres productions lyriques ont également connu une forte fréquentation: 99,7% pour "Rigoletto" de Verdi mis en scène par Robert Carsen, 98,2% pour le reprise de "Don Giovanni", 99,5% pour "Elena", un opéra rare de Cavalli, et 98,9% pour l'opéra contemporain du jeune compositeur portugais Vasco Mendonça, "The House taken over".
En 2014  
En 2014, le festival proposera une version de la "Flûte enchantée" de Mozart par le Britannique Simon McBurney et Marc Minkowski et ses Musiciens du Louvre joueront "Il Turco in Italia".

Après le London Symphony Orchestra, c'est un orchestre sur instruments anciens qui vient l'an prochain en résidence à Aix, le Freiburger Barokorchester. Il sera dans la fosse pour "La Flûte enchantée" et pour "Ariodante" de Haendel, mis en scène par un autre Britannique, Richard Jones. L'orchestre donnera aussi deux concerts, l'un consacré à Bach et l'autre à Haydn, et certains membres encadreront le projet de l'Académie européenne de musique, des cantates de Bach mises en scène par la 
Britannique Katie Mitchell, fidèle du festival ("Written on skin" en 2012 et "The House taken over" en 2013).