Marseille Rock Island remet le feu jusqu'à dimanche à l'aube

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 29/06/2013 à 12H37, publié le 27/06/2013 à 19H08
A Rock Island 2012,  Brodinski et Gesaffelstein sur scène et la vue sur le Vieux Port au fond.

A Rock Island 2012,  Brodinski et Gesaffelstein sur scène et la vue sur le Vieux Port au fond.

© Marseille Rock Island

Un cadre somptueux en plein air sur les hauteurs de Marseille. Une programmation festive et stimulante de ce qui se fait de mieux en matière d'électronique et de pop aventureuse. Une brise à 27 degrés en début de soirée et une ambiance chaleureuse. Marseille Rock Island, testé par nos soins et approuvé des deux mains l'an passé, entame jeudi sa seconde édition et promet trois nuits délicieuses.

Un site magique
Tous les ingrédients qui nous avaient séduits en 2012 sont au rendez-vous : les organisateurs ont encore dû batailler ferme mais le merveilleux Fort d'Entrecasteaux et sa vue imprenable sur le Vieux Port et la Grande bleue sert à nouveau d'écrin au festival marseillais.

Durant trois soirs, de 19h jusqu'à 2h du matin, une quinzaine de groupes ou artistes se succèdent en plein air. Ici, contrairement aux autres festivals, pas besoin de courir pour ne rien louper des différentes scènes : il n'y en a qu'une, d'excellente qualité et située au coeur du site, adossée aux vieilles pierres du Fort.

En léger contrebas, avec toujours ce panorama à couper le souffle, un bar très agréable et des stands de snacks permettent de se rafraichir et de se restaurer sans rien perdre des concerts, à portée de vue et d'oreille.
Retour sur la première édition de Rock Island en 2012

Concerts au Fort jusqu'à 2h puis clubbing aux Afters
Au menu de cette seconde édition, la techno et l'électronique française sont particulièrement à l'honneur. Le maître Laurent Garnier, qui avait retourné le festival l'an dernier avec un live en compagnie de Scan X, revient cette fois en Dj set (vendredi).

Le mage pince-sans-rire Sébastien Tellier (jeudi), les figures électro Beakbot et Kavinsky (samedi), la techno mélodique de Rone, génial frenchy basé à Berlin (vendredi), la deep-house du jeune prodige montpelliérain Joris Delacroix (vendredi) et la disco-house du parrain de la scène grenobloise Kiko (vendredi), feront danser les festivaliers sur la pelouse du Fort.

Mais c'est au Lyonnais Agoria, prétendant au trône du meilleur dj techno français, précédé de ses protégés Villanova, qu'a été confiée la difficile tâche de clôturer le festival samedi soir.

Le couvre-feu, fixé à 2h du matin sera-t-il respecté ? Au Fort d'Entrecasteaux, oui. Mais pour ce qui est de danser, on pourra prolonger le plaisir cette année avec une nouveauté, les Afters.

Chaque nuit, à La Dame Noir Dancing (Trolley-Bus), au Dock des Suds ou au Spartacus Club, une belle tripotée de Dj, dont Scan X, Maceo Plex, NÔze, Julian Jeweil et Jack de Marseille, accompagneront les clubbers jusqu'au petit matin.  
Inutile de résister : haut les bras les Marseillais !
La magie de Rock Island au coucher du soleil...

La magie de Rock Island au coucher du soleil...

© Marseille Rock Island
27-28 et 29 juin 2013
Fort d'Entrecasteaux 
2 boulevard Charles Livon 
13007 Marseille (Vieux port)
Tarifs : 35 euros la soirée au Fort d'Entrecasteaux (le samedi est d'ores et déjà complet)
10 à 25 euros pour les Afters dans différents lieux.
Attention, places en vente exclusivement en ligne (pas de vente sur place).