Marseille : la compagnie Carabosse a attiré 400.000 personnes sur le Vieux-Port

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 04/05/2013 à 10H16
A Marseille, le Vieux-Port enflammé a attiré 400.000 personnes les 3-4 mai 2013

A Marseille, le Vieux-Port enflammé a attiré 400.000 personnes les 3-4 mai 2013

© BORIS HORVAT / AFP

"Marcher sur l'eau" grâce à un pont flottant encadré par des flammes et des bougies au coucher du soleil : les Marseillais se sont approprié leur Vieux-Port vendredi et samedi soir. Près de 400.000 personnes ont ainsi célébré l'année capitale européenne de la Culture 2013, avec en fil conducteur la thématique de la Méditerranée.

5 mois après son lancement, des centaines d'évènements sont prévus à Marseille et dans les 90 communes environnantes. Selon les organisateurs, la journée de vendredi a réuni entre 180.000 et 200.000 personnes et celle de samedi entre 210.000 et 240.000.

Au bout du Port, là où auparavant se tenait le vieux pont transbordeur, inscrit dans la mémoire marseillaise, ce ponton spécialement installé pour l'occasion a permis aux promeneurs de "marcher sur la mer" parmi les flammes et les bateaux.
Un pont flottant installé sur le vieux port de Marseille, le 3 mai 2013

Un pont flottant installé sur le vieux port de Marseille, le 3 mai 2013

© EPA/MAXPPP

A 23h, alors qu'il ne restait plus qu'une demi-heure de vie aux flammes, entre 180.000 et 200.000 personnes avaient déambulé sur les quais, dans une "ambiance bon enfant", s'est félicité le directeur général de Marseille Provence 2013 (MP2013), Jean-François Chougnet, en soulignant qu'aucun incident n'avait été signalé au PC sécurité.
Le Vieux-Port "entre flammes et flots", le 3 mai 2013 : un spectacle de la compagnie Carabosse

Le Vieux-Port "entre flammes et flots", le 3 mai 2013 : un spectacle de la compagnie Carabosse

© GERARD JULIEN/AFP
Conçu par la compagnie Carabosse et produit par la société Karwan, "le Vieux-Port entre flammes et flots", a lancé l'édition 2013 de la Folle histoire des Arts de la rue, spécialement dédiée à l'Europe et la Méditerranée, et qui se tient jusqu'au 20 mai dans plusieurs communes des Bouches-du-Rhône.
Une fois l'éclairage public éteint, sur les quais de Rive-Neuve et de la Fraternité, ainsi que sur les pontons du port, plus de 6.000 "pots de feu", "boules de braises", "abat-jours" "forges" et "torchères" ont été mis à feu à 20h30 par les "60 allumeurs de flamme" de la compagnie. Des "arches de feu" ont alors composé un tunnel long de 300 mètres, tandis que non loin, une "machine mécanique" de 20 mètres de diamètre s'ouvrait et se refermait lentement, au son de musiques envoûtantes.
Au large, un lustre de 35 mètres de haut, composé de 5 boules de feu de 4 mètres de diamètre chacune, ouvrait la perspective vers la mer, rivalisant de hauteurs avec les tours des forts Saint-Jean et Saint-Nicolas, qui encadrent l'entrée de la calanque du Lacydon, le site naturel où fut créée la grecque Massalia.

Et voilà le tour du Vieux-Port, un périmètre de 2,5 km de long et un plan d'eau de 36.000 m2, est effectué. Une balade que nombre de Marseillais espérent pouvoir refaire "chaque dimanche, pourquoi pas", une fois l'année européenne terminée. Les mêmes illuminations sont prévues samedi, entre 20h30 et 23h30.