François Hollande inaugure enfin le MuCEM aujourd'hui à Marseille

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 03/06/2013 à 18H59
Le MuCEM, bâtiment à l'architecture audacieuse.

Le MuCEM, bâtiment à l'architecture audacieuse.

© Claude Paris/AP/SIPA

Dix ans que les Marseillais l'attendent et quatre ans qu'ils en suivent les travaux. Cette fois il est fin prêt : le MuCEM, grand musée national consacré à la Méditerrannée, est inauguré mardi par François Hollande. Ce lieu à l'architecture audacieuse qui se veut "un lieu de vie pour les Marseillais", ouvre ses portes au public vendredi.

Une longue gestation
Somptueux cube sombre posé face à la mer, entre le Vieux-Port et la Joliette, ce projet ambitieux à l'architecture exceptionnelle voit enfin le jour dans le cadre de l'opération "Marseille-Provence 2013 Capitale européenne de la culture".

Premier projet de décentralisation de musée envisagé par l'État, en 2000, sous la ministre socialiste Catherine Tasca, le MuCEM (Musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée) était très attendu des Marseillais. Eux qui l'ont lentement vu sortir de terre depuis la pose de la première pierre, fin novembre 2009, pourront le visiter à partir de vendredi, premier jour de son ouverture au public.
A l'intérieur du MuCEM, entre ciel et mer...

A l'intérieur du MuCEM, entre ciel et mer...

© Anne Christine Poujoulat / AFP
"Une grande cité culturelle" à lui tout seul
Plus ambitieux qu'un musée traditionnel, le MuCEM  est "le premier musée au monde consacré aux civilisations de la Meditterrannée", souligne son président, Bruno Suzzarelli. Il se veut "un lieu de débats, de confrontations d'idées, au riche programme artistique (cinéma, théâtre, musique...), "une grande cité culturelle" tout autant qu' "un lieu de vie pour les Marseillais".

Cette ambition a un coût : l'Etat a déboursé 133 millions d'euros et les collectivités locales 58 millions d'euros pour édifier ce musée.

Déambuler de la mer au ciel, avec vue imprenable depuis le Fort Saint Jean
Oeuvre de l'architecte Rudy Ricciotti associé à Roland Carta, le site permet aux visiteurs de déambuler de la mer au ciel, protégés du soleil par des réslles de béton, sur les coursives et sur le toit-terrasse panoramique, en accès libre. 

Ils pourront aussi accéder au monument historique du fort Saint-Jean restauré - jusqu'ici fermé au public -, par une passerelle de 135 mètres de long, avec vue spectaculaire sur le grand large et la Côte Bleue au loin.

Ils pourront aussi emprunter une autre passerelle menant au quartier populaire du Panier. Ou encore faire une halte dans un des espaces de restauration ouverts par Gérald Passédat, chef triplement étoilé du "Petit Nice" (Marseille), à prix accessible, nous promet-on.
La vue sur Notre Dame de La Garde et le Fort Saint-Jean depuis la terrasse du MuCEM.

La vue sur Notre Dame de La Garde et le Fort Saint-Jean depuis la terrasse du MuCEM.

© ROLLINGER-ANA / AFP
Le MuCEM ouvre ses portes au public vendredi 7 juin
Il est en accès gratuit les 7, 8 et 9 juin de 9h à 22h.
Il sera ensuite ouvert du mercredi au lundi (de 11h à 19Hhde mai à octobre, de 11h à 18h de novembre à avril). Nocturne le vendredi jusqu'à 22h. Tarif plein: 8 euros.