A Istres, Daniel Buren redonne vie à une ancienne piscine

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 09/07/2013 à 17H19
Daniel Buren au coeur de sa dernière installation à la Pyramide d'Istres

Daniel Buren au coeur de sa dernière installation à la Pyramide d'Istres

© FRANCK PENNANT / AFP

Elle fut jadis un lieu de vie cher aux Istréens, la Pyramide, un ancien centre nautique laissé à l'abandon, renaît grâce à Daniel Buren. L'artiste a totalement réinterprété le lieu en jouant avec la lumière, les couleurs et les perspectives. Une intervention in situ à découvrir jusqu'au 31 décembre dans le cadre de Marseille Provence 2013

C’est le sens même de l’œuvre de Buren, proposer un nouveau regard sur des lieux en les révélant par une intervention in situ. 

Et c’est ce qu’il a fait avec la Pyramide d’Istres, une ancienne piscine aujourd’hui méconnaissable.

Daniel Buren a transformé le lieu en jouant avec l’espace, la lumière, les couleurs, les points de vue et les perspectives.
Une œuvre éphémère intitulée "Un bouquet, 5 couleurs moins une, travail in situ" et dans laquelle chacun est invité à se plonger pour vivre l’expérience de cet espace singulier où l’illusion est partout.  

Reportage : M.Aliaga, M-A.Peleran, E.Pirosa

A l'automne prochain, une œuvre de Daniel Buren sera instalée, cette fois de manière pérenne, sur le parvis du nouvel Hôtel de ville d'Istres.

"Un bouquet, 5 couleurs moins une, travail in situ" - Exposition du 5 juillet au 31 décembre 2013 - LA PYRAMIDE – Istres (Bouches-du-Rhône)

Revoir la dernière intervention de Daniel Buren en 2012 au Grand Palais à Paris dans le cadre de "Monumenta" et intitulée "Excentrique(s), travail in situ"