Malaga ouvre une annexe du Musée russe de Saint-Pétersbourg

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 28/05/2014 à 15H14
Le Musée russe de Saint-Pétersbourg

Le Musée russe de Saint-Pétersbourg

© Marc Bonneville / Wostok Press / Max PPP

Une ancienne usine de tabac de Malaga va bientôt accrocher à ses murs les icônes dorées et tableaux impressionnistes du Musée russe de Saint-Pétersbourg, un des plus prestigieux musées de Russie.

La ville de Malaga, où vivent des milliers d'expatriés russes, a signé un accord pour abriter la première annexe à l'étranger du Musée russe de Saint-Pétersbourg. "On pourra voir à Malaga des oeuvres allant des icônes d'inspiration  byzantine jusqu'au réalisme socialiste de l'ère soviétique", explique la mairie dans un communiqué. Le nouveau musée doit ouvrir début 2015.
 
Saint-Pétersbourg enverra une centaine d'oeuvres en prêt permanent, dont des tableaux de Kandinsky et de Chagall, ainsi qu'environ 60 autres oeuvres par an pour des  expositions temporaires, selon l'accord préliminaire.
 
Une ville qui a beaucoup investi dans la culture
Ces tableaux seront exposés dans un espace de 2.300 mètres carrés derrière les murs de La Tabacalera, une usine de tabac datant des années 1920, qui abrite déjà un musée de l'automobile.
 
Cité balnéaire très touristique d'environ 500.000 habitants sur la Costa del Sol, dans le sud de l'Espagne, Malaga a beaucoup investi dans la culture ces dernières années. Ville d'origine de Pablo Picasso, Malaga abrite un grand musée dédié au peintre.
 
En novembre, la mairie avait annoncé l'ouverture, prévue en 2015, d'une annexe du Centre Pompidou, qui abrite à Paris l'une des principales collections d'art moderne au monde. Le musée de Malaga présentera une collection permanente  de 70 oeuvres, selon le contrat, renouvelable, portant sur une durée de cinq ans pour un coût annuel d'un million d'euros, avait expliqué la mairie.