Louvre-Lens : L'heure de la Renaissance

Par @Culturebox Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 11/12/2012 à 13H36
Renaissance, première exposition du Louvre Lens

Renaissance, première exposition du Louvre Lens

© France3/culturebox

Le Louvre-Lens, qui ouvre officiellement aujourd'hui, a choisi de présenter "La révolution dans les arts en Europe entre 1400 et 1530" à travers une exposition inaugurale baptisée "Renaissance", proposée jusqu'au 11 mars 2013. Ce premier rendez-vous est signé Geneviève Bresc-Bautier, directrice du département des Sculptures du Musée, associée au choix du neurobiologiste Jean-Pierre Changeux.

Une Renaissance, mais laquelle ? 

La mutation intellectuelle et artistique en Europe en amont du XVIIème siècle, tel est l'ambitieux programme présenté pour son inauguration par ce nouveau temple de la culture du Nord-Pas-de-Calais. Plus de 250 oeuvres viendront nourrir ce propos, qu'il s'agisse de peintures, de sculptures, de dessins, de gravures ou d'objets. Le cheminement veut permettre au visiteur de s'interroger sur les thèmes novateurs qui ont porté cette renaissance du Vieux continent.   

Des œuvres d'une grande valeur

Pour permettre cet accrochage ambitieux, qui propose d'admirer des toiles majeures de Dürer, Botticelli, Léonard de Vinci... ou encore de Van Scorel, il a fallu assurer leur transport sécurisé depuis Paris. Un dispositif particulier a été mis en place pour chacun de ses prêts, à l'image du traitement particulier accordé à ce "portrait d'un homme de 32 ans" du peintre néerlandais.   
 

Le parcours du peintre Jan Van Scorel est lui aussi symptomatique de cette période pré-renaissance où les échanges interculturels ont favorisé l'émergence de nouvelles philosophies. Formé aux Pays-Bas, l'artiste va, à partir de ses vingt ans, voyager dans toute l'Europe et même au-delà, séjournant à Nuremberg, Vienne, Venise, Rome, puis Jérusalem.     

Un accrochage bien pensé

Pour cette exposition inaugurale, Geneviève Bresc-Bautier, la commissaire, n'a pas travaillé seule. Elle s'est adjointe la réflexion du célèbre professeur Jean-Pierre Changeux, éminent spécialiste de neurobiologie mais également grand passionné d'art. Il s'est notamment intéressé au fonctionnement du cerveau en lien avec la création artistique.
 

Louvre-Lens : L'heure de la Renaissance Louvre-Lens : L'heure de la Renaissance