Louvre-Lens: Delacroix en porte-drapeau

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 10/12/2012 à 14H49
Louvre-Lens : La liberté guidant le peuple de Delacroix

Louvre-Lens : La liberté guidant le peuple de Delacroix

© Maxppp/Pineau

Le Louvre-Lens a déjà accueilli plus de 51.000 visiteurs depuis son inauguration mardi par le Président de la République. Un public enthousiaste qui s'est notamment pressé tout ce weekend pour profiter de l'ouverture en continu de ce nouveau temple culturel pour la région. Appréciées des visiteurs, certaines toiles célèbres des collections du Louvre ont trouvé à Lens comme une seconde jeunesse.

Parmi les œuvres remarquables prêtées par le musée du Louvre, une toile fait particulièrement sensation à Lens, l’arrivée de «La liberté guidant le peuple » d’Eugène Delacroix prend ici une dimension encore plus symbolique. Après avoir porté l'image de la République ou de la démocratie, la toile devient à Lens, à la fois le symbole de la démocratisation culturelle et celui de la décentralisation des trésors nationaux.  
L’imposante toile ( 2,60 m sur 3,25 m) s’intitulait « Scènes de barricades » lors de sa première exposition en 1831 au Salon de Paris. Elle s’inspire des trois journées de révolte des parisiens, fin juillet 1830, contre la restauration de l’ancien régime par Charles X. Toutefois, sa réalisation a probablement été inspirée par la lecture de poèmes publiés dans la "Revue de Paris" et mettant en scène une femme du peuple guidant les émeutiers. L’image volontaire de  cette « Marianne », pour partie inspirée par les statues antiques et rapprochée, pour l’autre, des caractéristiques physiques de la femme du peuple, a souvent été choisie comme symbole national et comme allégorie de la démocratie. Au plan de la construction, cette scène fait de nombreuses références au "Radeau de la Méduse" du peintre Géricault.
"La liberté guidant le peuple" E.Delacroix

"La liberté guidant le peuple" E.Delacroix

© Maxppp/O.Corsan