Louis De Funès à découvrir sous toutes les facettes au musée du Cellier

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 02/07/2013 à 15H06
Louis De Funès dans "Sur un arbre perché" de Serge Korber

Louis De Funès dans "Sur un arbre perché" de Serge Korber

© Société Nouvelle de Cinématographie

Reconnu sur le tard, Louis de Funès, se révèle une véritable bête de scène, imposant son style et son physique ingrat grâce à un jeu des plus théâtral. A coup de mimiques dont il a le secret, il devient le champion du box-office des années 60 et 70. Mais derrière l'acteur se cache un homme discret, pêcheur et amoureux des fleurs. Au Cellier, son village de coeur, il a désormais son musée...

"Mon senor, c'est l'or, l'or de se réveillor ...", sussurait Yves Montand à l'oreille de l'avare Louis de Funès, l'inoubliable Don Salluste dans "La Folie des grandeurs". Cette scène, sans doute, l'une des plus emblématiques de la carrière de Louis de Funès, nous ramène bien des années en arrière, et l'on réalise avec mélancolie que l'acteur nous a quitté il y a maintenant 30 ans. Mais grâce à la magie du cinéma, le rire provoqué par ce petit bonhomme vociférant est toujours là, et innonde la pellicule.

Au Cellier, petit village de Loire-Atlantique, là-même où résidait l'acteur dans son magnifique château de Clermont et où il est enterré, un petit musée associatif à la gloire de l'acteur a ouvert ses portes hier. Son but : rappeler l'acteur qu'il fût mais aussi l'homme. Petite salle de ciné au charme d'antan, des centaines d'objets et de documents prêtés par les collectionneurs, des témoignages de ses amis pêcheurs et un parcours plein air "Sur les traces de Louis", voilà qui constitue l'essentiel du lieu. Pas beaucoup de moyens, mais un grand coeur. Louis l'a bien mérité.

Reportage de E. Jousset, D. Le Mée, C. Landreau 
Un acteur d'exception

De Funès, qu'on l'apprécie ou non, reste un acteur d'exception, qui a su provoquer l'hilarité chez des millions de spectateurs. Plus étonnant encore, ses films semblent intemporels et sont plébiscités par le public. Encore aujourd'hui, beaucoup de jeunes gens connaissent par coeur la danse de Rabbi Jacob. Avec lui, même la série des "Gendarmes", l'un des pires vestiges de la comédie française des années 60-70, prend du galon, et on s'amuse à la moindre singerie de ce si sympathique boute-en-train.  

Juste pour le plaisir, on vous repasse deux scènes cultes qui ont fait la gloire Louis de Funès :
Rabbi Jacob y va danser ! / Extrait des "Aventures de Rabbi Jacob" (Gérard Oury, 1973)
Revoyez d'urgence "La Folie des Grandeurs", véritable perle. Pour nous le meilleur film de l'acteur.
"Mon senor, il est l'or" / Extrait de "La Folie des Grandeurs (Gérard Oury, 1971)
Plus d'informations sur le site du musée.