Lise Bjørne Linnert n'oublie pas les disparues de Ciudad Juarez

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 08/12/2011 à 16H05
Les noms brodés de Lise Bjørne Linnert

Les noms brodés de Lise Bjørne Linnert

© France3/culturebox

L'artiste norvégienne Lise Bjørne Linnert travaille depuis 15 ans sur les femmes disparues de Ciudad Juarez ville mexicaine frontalière avec les Etats-Unis. Pour la 1ère fois elle expose son oeuvre en France sous le titre « Desconocida, inconnue, ukjent ». Une exposition à voir au musée Bernadotte de Pau jusqu'au 26 février 2012.

Ciudad Juarez a la réputation d'être une des villes les plus violentes au monde.

Chaque année on y enregistre des dizaines de disparitions et les femmes y sont victimes de meurtres atroces.

Cette violence faite aux femmes a particulièrement ému Lise Bjørne Linnert qui s'indigne à sa façon de l'attitude des autorités mexicaines.

Ainsi, elle associe les étiquettes nominatives et anonymes respectivement au trait et au point de l'alphabet morse. Elle les dispose alors sur une longue toile peinte du rose qui recouvre les croix des sépultures des Mexicaines, et écrit en morse les paroles de l'hymne national mexicain. C'est sa manière à elle de dénoncer l'immobilisme des autorités du pays sur ce dossier.