Limoges : Camille Claudel à l'avant-garde du féminisme

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 04/07/2009 à 10H41
Limoges : Camille Claudel à l'avant-garde du féminisme

Limoges : Camille Claudel à l'avant-garde du féminisme

© Culturebox

L'exposition "Sculpture au féminin autour de Camille Claudel est présentée
jusqu'au 27 septembre 2009 à la Galerie des Hospices. L'entrée est à 1 euro.
Un colloque organisé les 11 et 12 septembre 2009 à la Bibliothèque francophone de Limoges réunira les principaux spécialistes de l'oeuvre de Camille Claudel et de la sculpture contemporaine.

Les oeuvres de Louise Bourgeois, de Germaine Richier, de Niki de Saint Phalle,
d'Isa Barbier et de 5 autres sculptrices contemporaines sont ainsi convoquées pour témoigner de l'influence de l'oeuvre de Camille Claudel sur la création féminine. A travers le destin torturé de cette artiste, méconnue du grand public jusqu'aux années 80, c'est toute la question de la place de la femme dans l'histoire de l'art qui est posée. Sa lutte créatrice pour s'extirper de l'influence de ses maîtres Alfred Boucher et surtout Auguste Rodin, pour faire reconnaître son oeuvre comme personnelle et empreinte de féminité, se fond avec le mouvement d'émancipation des femmes qui se répand dans la société européenne à la fin du 19ème et au début du 20ème siècle. Dans sa correspondance, la soeur du poète Paul Claudel ne cesse d'affirmer son féminisme. Il faudra attendre le début des années 70 pour voir enfin le statut de la femme peintre ou sculptrice devenir équivalent à celui de l'homme, après des siècles d'absence. Un effacement sur lequel les travaux des historiennes de l'art Linda Nochlin et Griselda Pollock apportent des éclairages différents.