Lille3000 : Choi Jeong Hwa, l'artiste coréen fait de l'art pour rigoler

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 23/09/2015 à 12H15
L'artiste coréen Choi Jeong Hwa au Tri Postal dans le cadre de la nouvelle édition de Lille3000 intitulée "Renaissance"

L'artiste coréen Choi Jeong Hwa au Tri Postal dans le cadre de la nouvelle édition de Lille3000 intitulée "Renaissance"

© PHOTOPQR/VOIX DU NORD

Figure de proue du pop Art coréen, Choi Jeong Hwa est invité au Tri Postal dans le cadre du grand événement culturel Lille3000 qui débutera le 26 septembre 2015. Son esthétique "Kitsch" faite de plastique, de couleurs et d'installations géantes, propose une approche avant tout ludique.

Loin des clichés de l'artiste impalpable qui crée pour un microcosme élitiste, Choi Jeong Hwa met de l’art partout, et pour tout le monde.

Connu pour ses sculptures gonflables géantes, ses métamorphoses prendront bientôt possession des rues de Lille. Invité de l'édition Renaissance de Lille3000, Le Tri Postal lui consacre une exposition à partir du 26 septembre jusqu'au 17 janvier 2015. Une équipe de France 3 Nord Pas de Calais l'a rencontré au coeur de son exposition. 

Reportage : Alain Méry et Patrick Duluc / Marc Graff

"L'art c'est pour tout le monde"

Une rencontre avec Choi Jeong Hwa, c'est forcément vitaminé. A l'image de la sculpture géante qu'il vient de créer dans la cour de la vieille bourse de Lille faite de fruits et de légumes, ses installations sont ultra colorées, joyeuses et faciles d'accès. Une posture que l'artiste coréen de 52 ans revendique clairement. "Dehors l'art c'est mieux, parce que les gens peuvent voir et toucher. C'est pour tout le monde, c'est facile à comprendre", assure-t-il.
Lille3000 dans la cour de la  vieille bourse "Fruit tree" de Choi Jeong Hwa 

Lille3000 dans la cour de la  vieille bourse "Fruit tree" de Choi Jeong Hwa 

© PHOTOPQR/VOIX DU NORD

L'art des objets ordinaires

Son esthétique "kitsch" et multicolore mélange l’imagerie traditionnelle coréenne et la culture populaire. Pour composer ses installations monumentales, Choi Jeong Hwa puise à loisir dans la prolifération d’objets et la suproduction en recyclant les déchets. J'ai voulu mêler l'art et les matériaux de construction, les déchets, le plastique, tout se mélange, c'est notre vie".
Choi Jeong Hwa est exposé partout dans le monde, ici à Londres en 2014 lors du Art Fair Opens à l'Olympia Grand Hall

Choi Jeong Hwa est exposé partout dans le monde, ici à Londres en 2014 lors du Art Fair Opens à l'Olympia Grand Hall

© PHOTOSHOT/MAXPPP

L'art c'est comme la vie, en plus drôle

Son matériau de prédilection est le plastique, qu’il perçoit comme une version améliorée et durable du réel. Mais Choi Jeong Hwa, détourne ces objets de la vie quotidien et les rend plus drôles, à l'image de cette accumulation de balai-brosses qu'il transforme en fleurs.

L'artiste coréen trouve son inspiration dans les matériaux, les couleurs, l'esprit de bonheur et invite les visiteurs à devenir un peu artistes en entrant dans son univers scintillant et décalé.
Choi Jeong Hwa4 © France 3 / Culturebox

Choi Jeong Hwa dans le cadre de Lille3000 au Tri Postal
Du 26 septembre 2015 au 17 janvier 2016