Les pirates à l'abordage du musée portuaire de Dunkerque

Par @Culturebox
Mis à jour le 27/04/2017 à 19H45, publié le 27/04/2017 à 16H41
L'exposition "Tous pirates" est richement illustrée de crqouis, peintures, photos et maquettes

L'exposition "Tous pirates" est richement illustrée de crqouis, peintures, photos et maquettes

© France 3 / Culturebox

Avec leurs grands chapeaux, leurs bottes de cuir, et leur rhum qui coule à flot, les pirates ont toujours attiré l'attention. Le musée portuaire de Dunkerque a choisi de présenter l'histoire de ces voleurs des mers à travers l'exposition "Tous pirates", à découvrir jusqu'au 8 février 2018.

Dans un décor de bateau, le visiteur embarque pour découvrir la piraterie à travers les époques. Maquettes, tableaux, photos mais aussi une collection d'objets sauvés d'épaves de navires sont réunis. Ils offrent un témoignage de la vie de ces hommes de leurs aventures légendaires qu'elles soient réelles ou imaginaires .

Reportage France 3 Nord Pas-de-Calais : V. Etienne / P. Mahieu / F. Lefebure  

Pas de corsaires chez les pirates

La visite permet aussi de démêler les confusions qui planent sur le mythe des pirates et des corsaires. Comme l'explique Marie-Laure, conservatrice du musée : "Les pirates ce sont des gens qui vont capturer des butins, qui ne répondent à aucunes règles. C'est tout à fait différent des corsaires qui n'ont le droit d’opérer que pour le compte d'un empereur ou d'un roi." C'est aussi ce qu'affirme le célèbre pirate Bellamy le jour de son procès en 1720 : "Les escrocs nous dénigrent alors qu'il n'y a qu'une différence, ils volent les pauvres sous couvert de la loi, alors que nous volons les riches sous la seule protection de notre courage".

La piraterie toujours d'actualité

De nombreux visiteurs sont surpris d'apprendre que la piraterie sévit toujours dans certains régions du monde. Le Golfe d'Aden et l'océan Indien demeurent des zones sensibles. C'est ce que l'on découvre tout au long de l'exposition, en parallèle avec l'histoire de la piraterie ancienne: "Elle est extrêmement active dans les côtes africaines et en Asie du sud-est", confie Christine Stroobandt, responsable du centre de documentation.

Un peu d'histoire

Depuis l'Antiquité on voit des pirates sévir en mer. Chaque civilisation ayant possédé une marine, a connu ces marins hors la loi. A l'époque, la mer était considérée comme une zone de non droit où régnait la loi du plus fort.

La littérature a donné une image erronée de ces hommes, à qui l'on attribue souvent jambe de bois et œil caché par un bandeau noir. Contrairement aux illustrations du Capitaine Crochet ou au personnage de Jack Sparrow, les pirates étaient souvent affamés et mourraient très jeunes au combat. Loin de n'être que des barbares, ils obéissaient à des règles démocratiques, élisaient un capitaine et pouvaient faire part de leurs opinions.

Pour la petite histoire, une journée internationale du "Parler Pirate" a lieu tous les ans le 19 septembre. Née aux Etats-Unis elle s'est propagée dans le monde entier. Elle permet aux fans des histoires de pirates de se glisser dans la peau de ces personnages.