Les nouveautés de la Galerie des Machines de l'île de Nantes

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 15/02/2010 à 09H35
Les nouveautés de la Galerie des Machines de l'île de Nantes

Les nouveautés de la Galerie des Machines de l'île de Nantes

© Culturebox

Après six semaines de fermeture, La Galerie des Machines de l'île de Nantes va de nouveau accueillir le public mais aussi de nouveaux pensionnaires, un mérou à livarde, une tortue-girafe et une embarcation coque de noix. De quoi agrémenter un peu plus ce monde fantastique imaginé par Pierre Orefice et François Delarozière, inventeur des machines géantes de la compagnie Royal de Luxe. 

Installée dans un immense hangar, au coeur des anciens chantiers navals, cette Galerie a vu le jour en juin 2007 avec cinq pensionnaires, le plus spectaculaire étant à l'époque un éléphant articulé de 12 mètres de haut pouvant embarquer à son bord près de 35 passagers. Six fois par jour, il promène les visiteurs. Ainsi, depuis l'ouverture du site, il a parcouru près de 3000 kilomètres et transporté plus de 150 000  visiteurs. Aujourd'hui, la galerie compte 13 éléments qui sont destinés à former le Carrousel des mondes marins, mais à terme, il y en aura plus d'une trentaine. Ce manège géant de 25 mètres de haut pourra accueillir 72 passagers. Comment ce petit monde sera t-il organisé ? Réponse avec Pierre Orefice : "ce sera une sorte de pièce montée avec trois manèges empilés : les fonds sous-marins, les abysses puis les rivages avec ses poissons sauteurs". ça fait tout de même plus rêver que les "machines à faire vomir" qui vous secouent comme une bouteille d'Orangina, non ?!


Retrouvez aussi sur Culturebox :
- le bestiaire géant de François Delarozière (septembre 2008)
- toujours dans le même registre, les vidéos de la compagnie Royal De Luxe