"Les momies ne mentent jamais" : l’exposition qui démonte les mythes

Par @Culturebox
Mis à jour le 15/02/2017 à 17H53, publié le 15/02/2017 à 16H52
Une des neuf momies incas naturelles exposées à Bordeaux et issues des collections du musée anthropologique de l'université de Madrid (Espagne)

Une des neuf momies incas naturelles exposées à Bordeaux et issues des collections du musée anthropologique de l'université de Madrid (Espagne)

© Culturebox / Capture d'écran

Il ne vous reste que quelques jours pour découvrir cette exposition passionnante à Bordeaux consacrée aux momies. Des momies qui, grâce aux progrès de la science, continuent à nous livrer de précieuses informations, battant parfois en brèche certaines idées reçues

Parfois effrayantes, toujours fascinantes, les momies ont traversé les siècles et continuent de livrer leurs secrets. De véritables mines d’information pour les chercheurs qui grâce aux techniques modernes d’investigation arrivent à faire parler ses corps vieux de plusieurs milliers d’années. De quoi faire tomber quelques mythes.

Les scientifiques ont ainsi pu découvrir que le plus célèbre des pharaons d’Egypte, Toutankhâmon, n’était pas celui qu’on croyait. Très éloigné même du portrait véhiculé dans l’imagerie populaire sur ce personnage représenté en courageux guerrier, beau et glorieux.

En étudiant sa momie, les scientifiques ont découvert qu’il avait un handicap physique. Toutânkhamon était boiteux, il avait un pied totalement tordu et ne tenait pas debout sur un char. Et donc l’image qu’on avait de lui ne tient pas la route, et on découvre son vrai visage...

Anne-Sophie Magnant, animatrice Cap Sciences

Reportage : G. Cuadrat / T. Julien

De l’Egypte aux Andes

Au côté des momies égyptiennes, l’exposition, montée en partenariat avec le Parque de las Ciencias de Grenade en Espagne, présente aussi les différentes variantes de ce rite funéraire pratiqué alors dans de nombreuses parties du monde. Des momifications artificielles comme en Egypte, ou naturelle comme en Amérique du Sud.

Les visiteurs peuvent découvrir neuf momies incas naturelles qui doivent leur incroyable état de conservation, pour certaines à la sécheresse d’un des déserts les plus arides au monde, celui d’Atacama au nord du Chili, pour d’autres au froid extrême des sommets des Andes.
 
 

Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !