Les Inuits : une culture de la survie à l'espace Miramar de Cannes

Par @Culturebox
Mis à jour le 11/01/2017 à 15H50, publié le 11/01/2017 à 15H47
L'exposition raconte le mode de vie inuit 

L'exposition raconte le mode de vie inuit 

© Capture d'écran France 3/Culturebox

L’espace Miramar de Cannes part à la découverte de la culture Inuit. Jusqu’au 19 février, une exposition temporaire retrace l’histoire de ces peuples des terres glacées, de leur art de la survie à leur avenir dans le monde actuel.

L’exposition retrace une histoire Inuit vieille de plusieurs millénaires. De nos jours, environ 150 000 Inuits se répartissent sur les territoires du Groenland, du Canada et des États-Unis (Alaska), sur des terres glaciales et désertes.

Découvrir une culture millénaire

Auparavant nomades, nombre d’entre eux sont aujourd’hui devenus sédentaires, tout en vivant toujours essentiellement de la pêche et de la chasse. Ils partagent des racines, un langage (l'inuktitut) et un mode de vie communs.
Un Kayak inuit

Un Kayak inuit

© Capture d'écran France 3/Culturebox
Mais comme le montre l'exposition, ce mode de vie de leurs populations est désormais menacé par le monde moderne, altéré notamment par les problèmes liés au réchauffement climatique.

La collection de l’espace Miramar raconte aussi l’incroyable résistance de ceux qui, de tous temps, ont su s’adapter aux contraintes climatiques et à leur environnement.

Reportage : B. Persia / H. Nicolas / B. Mariani

L’art de survivre en territoires hostiles

Hanna Baudet, commissaire de l'exposition, présente ainsi leur art de vivre simplement : "Au début du XXe siècle, ils vivent avec ce qui les entoure. Et ce qui les entoure, dans le Grand Nord, ce n’est pas grand chose, il y a très peu de ressources et le bois est quelque chose de très rare".
S’ils fabriquent rarement des outils en bois, c’est donc avant tout avec ce qu’ils chassent que les Inuits survivent : "Le phoque ne sert pas seulement à se nourrir mais aussi à faire des vêtements, des kayaks... à beaucoup de choses". A l’image de cet Anorak fait en intestin de phoque et en tendon, extrêmement solide et imperméable. 
Un anorak inuit en intestin de phoque 

Un anorak inuit en intestin de phoque 

© Capture d'écran France 3/Culturebox
L’exposition dévoile aussi des outils, des masques, des vêtements et des photographies pour plonger le visiteur dans la culture de ces populations trop méconnues, leur capacité à exploiter les ressources et apprivoiser la nature. 


Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !