Les images du reporter-photographe George Rodger exposées à Bordeaux

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 28/02/2010 à 14H56
Les images du reporter-photographe George Rodger exposées à Bordeaux

Les images du reporter-photographe George Rodger exposées à Bordeaux

© Culturebox

Les photos de George Rodger , l'un des fondateurs de l'agence Magnum, sont exposées à la Base sous-marine de Bordeaux  jusqu'au 28 mars 2010. Le photographe britannique est passé de reporter de guerre à photographe de paix.                                          

Il y a l'excitation de l'événement, l'attirante répulsion de rapporter le visage de l'horreur, l'ambigüité qui consiste à montrer l'immontrable, à rendre plus que vivantes des images de mort, il y a donc le reportage de guerre. Et puis il y a un jour l'image de trop, le conflit insupportable, et la trop belle photo de guerre qui devient un repoussoir. Nombre de "rapporteurs de guerre" comme les appelle le photographe Patrick Chauvel ont connu ce moment dans leur vie professionnelle. Alors ils décident de décrocher. De la guerre mais pas de la photo. Et pour continuer, ils deviennent en quelque sorte des "correspondants de paix", s'attachent à un peuple, un pays, des visages, des regards. C'est arrivé à Georges Rodger. Après avoir déserté, il a trouvé son havre de paix au Mali et a passé beaucoup de temps avec les Noubas, une peuplade déjà étudiée photographiquement dans le passé par la photographe allemande contestée Leni Riefenstahl.
L'exposition proposée à Bordeaux montre les deux facettes de l'oeuvre de George Rodger. Elles ont en commun l'humanité du regard.

->A voir aussi sur Culturebox
- Les vidéos consacrées au photojournalisme
- les vidéos avec les expositions sur le thème de la guerre