Découvrez en avant-première les gravures de Rembrandt acquises par la Fondation Glénat

Par @Culturebox
Mis à jour le 18/09/2017 à 18H40, publié le 18/09/2017 à 18H32
Des visages saisissants d'expression et de profondeur : tout le talent de Rembrandt, graveur.

Des visages saisissants d'expression et de profondeur : tout le talent de Rembrandt, graveur.

© Fondation Glénat

C’est une collection exceptionnelle que vient d’acquérir la Fondation Glénat : 68 gravures originales signées Rembrandt. Elles témoignent du talent de l’artiste à saisir les détails et l’humanité des sujets qu’il traite, y compris sur des formats minuscules. Découvrez en avant-première ces œuvres qui seront exposées à partir du 19 octobre au couvent Sainte-Cécile à Grenoble.

Cette collection de 68 gravures - on dit aussi eaux-fortes - sur papier est le résultat de quarante ans de passion, celle de Neil Kaplan, collectionneur américain fasciné par le talent de Rembrandt. Pour la petite histoire, racontée par nos confrères du Quotidien de l’art, ce juriste international aurait tiré un jour les bons numéros à la loterie. Entre une belle voiture et la dotation pécuniaire, il choisit la seconde option. Avec l’argent, il s’est acheté une gravure de Rembrandt...

En mai 2017, Neil Kaplan décide de se séparer de cette collection. Les œuvres auraient pu être dispersées individuellement. Heureusement, c’est un ensemble que la Fondation Glénat a pu acquérir.

Reportage : France 3 Alpes - G. Ragris / D. Semet

Un maître de la gravure

Autoportraits, portraits, scènes de rue... Dans ces œuvres dont certaines sont à peine plus grandes qu’un timbre-poste, Rembrandt prouve une fois de plus qu’il est un artiste exceptionnel. Comme dans ses peintures, il sait rendre les matières, la profondeur des expressions, le poids des ans sur les visages et ce fameux clair-obscur qui rend vivante et profonde la moindre scène, même sur une échelle réduite. La qualité de son trait est exceptionnel.

La preuve ? "On a agrandit une gravure  20 fois sa taille d'origine et elle fonctionne encore" explique, admiratif, le marchand de tableau Jean-François Heim  "L’image reste lisible et forte...Pour moi, Rembrandt, c’est un génie !"

Le talent de graveur du peintre néerlandais a toujours été reconnu. En 1686, le Florentin Filippo Baldinucci l'évoquait déjà dans un ouvrage sur l'art de la gravure. Pour lui, dans le domaine de l'eau-forte, "Rembrandt a une manière très singulière qu'il a élaborée ; il fut le seul à l’utiliser ; on ne la rencontre chez personne d’autre et nulle part ailleurs. Elle consiste à créer, à l’aide de traits, de petites incisions et de lignes irrégulières, sans tracer les contours, un clair-obscur profond et puissant, d’un effet pictural".

Rembrandt, la BD avant l'heure ?

A partir du 19 octobre, ces gravures exceptionnelles seront exposées au couvent Sainte-Cécile à Grenoble qui est aussi le siège social des éditions Glénat depuis 2009, de la Fondation et du Fonds de dotation Glénat. Un bâtiment du XVIIe, idéal pour accueillir cette collection. "Du jamais à Grenoble et même en France ! " assure Jacques Glénat  pour qui Rembrandt avait "une imagination proche de celle d'un auteur de BD... Il raconte une histoire avec une seule image et avec un souci du détail incroyable" souligne le Pdg de la maison d’édition, réputée pour ses collections BD. 

Seul petit bémol à cette future exposition : la collection ne sera présentée que partiellement mais c'est pour la bonne cause... Il s'agit de respecter les règles de conservation préventive d’oeuvres sur papier.