Les "Étangs d'art" de l'imaginaire se dressent au dessus de l'eau à Brocéliande

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 20/08/2016 à 11H00
Rotation 40,3 m3, la création de Benjamin Testa.

Rotation 40,3 m3, la création de Benjamin Testa.

© capture d'écran France 3 / Culturebox

Place à l’imaginaire sur les étangs de Trémelin, en Ille-et-Vilaine. Jusqu’au 18 septembre, l’association Étangs d’Art expose une dizaine d’œuvres à l’occasion de sa 9e biennale d’art dans la nature.

Ondulation(s), c’est le thème de cette édition 2016. Un thème auquel les 11 artistes de la biennale d’art dans la nature ont dû répondre par le biais d’œuvres en tout genre. Rotation 40,3 m3 est la création flottante de l’artiste parisien Benjamin Testa. Un passage en bois en ondulation, qui renvoie à l’image d’unpont, mais pas seulement. "Cette œuvre peut être vue de plusieurs endroits autour de l’étang. D’un côté, elle peut vous donner le sentiment d’un couloir dans lequel on peut s’engager, et lorsqu’on regarde d’un autre côté, ce serait plutôt un pont ou une passerelle qui va vers les hauteurs", explique Patricia Sanmartin, médiatrice culturelle de l’exposition.

Reportage : R. Bendayan / P. Queyroux / D. Frasez

 

Des visions différentes

La biennale d’art dans la nature réunit une dizaine d’œuvres qui se fondent dans l’environnement, créant un effet de surprise pour les visiteurs. L’exposition rentre dans la tendance "Land-art", qui consiste à utiliser le cadre et les matériaux de la nature. Mais les créations offrent également des visions différentes. "À chaque fois que le visiteur passe et regarde ces œuvres, il voit une œuvre différente car cette dernière est complètement intégrée au milieu naturel et les lumières ne sont jamais les mêmes", souligne le photographe Pascal Glais. Un jeu de lumière que le peintre et plasticien Wernher Bouwens a utilisé pour sa création. "J’ai pensé à une forme de lentille, avec des facettes de diamant, qui reflètent les différentes couleurs qui sont dans la lumière blanche du jour", confie l’artiste.
L'oeuvre de Wernher Bouwens se déplace au fil de l'eau.

L'oeuvre de Wernher Bouwens se déplace au fil de l'eau.

© capture d'écran France 3 / Culturebox

Les 10 œuvres insolites de la biennale d’art dans la nature sont réparties sur 8 étangs et un lavoir, à découvrir jusqu’au 18 septembre.