Les années italiennes de Simon Vouet au Musée des Beaux-Arts de Besançon

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 27/03/2009 à 14H08
Les années italiennes de Simon Vouet au Musée des Beaux-Arts de Besançon

Les années italiennes de Simon Vouet au Musée des Beaux-Arts de Besançon

© Culturebox

Du 27 mars au 29 juin, le Musée des Beaux Arts de Besançon propose l'exposition "Simon Vouet, les années italiennes - 1613/1627. L'occasion pour le public de redécouvrir ce peintre français du 17ème siècle qui fut aussi le portraitiste de Louis XIII.


La période romaine de Simon Vouet est la plus méconnue. L'exposition de Besançon permet de comparer des peintures qui ne sont sorties de l'ombre que récemment. Vouet est né en France où son père était un petit maitre peintre parisien. C'est en 1613 qu'il découvre l'Italie et Rome, alors capitale des arts, attire les artistes venus de toute l'Europe. Petit à petit, Vouet fait son nid dans la ville éternelle. Il sera entre autre le premier artiste français à recevoir une commande d'importance pour la basilique Saint-Pierre de Rome (le décor qu'il réalisa fut détruit au 18ème siècle). Son succès et sa notoriété poussèrent Louis XIII à le rappeler en France, pour en faire son premier peintre. Une reconnaissance officielle qui provoqua une abondance de commandes, certains disent aujourd'hui que pour y répondre, l'artiste fut moins exigeant sur la qualité de son travail. Malgré tout, il forma des successeurs qui marquèrent l'histoire de l'art, tels Le Sueur et Le Brun.