Le photographe Constant Puyo, défenseur du pictorialisme

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 04/05/2009 à 10H04
Le photographe Constant Puyo, défenseur du pictorialisme

Le photographe Constant Puyo, défenseur du pictorialisme

© Culturebox

Le Musée de La Roche-sur-Yon propose jusqu'au 20 juin 2009, une exposition consacrée à l'artiste morlaisien Constant Puyo, principal théoricien du Pictorialisme français.

L'exposition a pour ambition de retracer la carrière de Constant Puyo et la richesse de ses apports au Pictorialisme, première forme revendiquée de photographie artistique. A travers les clichés de l'artiste, le musée de la Roche-sur-Yon, fait pénétrer les visiteurs dans l'univers du Pictorialisme.
Le Pictorialisme est  en vogue à partir de 1885 environ.  
Ce mouvement de photographes, souscrit largement à l'idée selon laquelle l'art photographique doit simuler la peinture et l'eau-forte (une forme de gravure). Il s'agit donc de privilégier l'intervention humaine, manuelle même, dans la création photographique qui, selon eux, est la seule à conférer une valeur artistique à une création technique et chimique. Le mouvement, essentiellement britannique à ses débuts, sera toutefois influencé par la photographie américaine. Vers 1900, la « nouvelle école américaine » aux Etats-Unis et le « Linked Ring  » en Grande-Bretagne constitueront des groupes actifs. En France, le photo club de Paris fut créé par Robert Demachy  avec à ses côtés Emile Fréchon ou Constant Puyo. On se doit d'évoquer le possible parallélisme entre Pictorialisme et Impressionnisme, courant pictural qui se développait simultanément. Le Pictorialisme reprend les thèmes de la peinture classique (le nu, les scènes de travail aux champs, le portrait, la famille, le paysage).

-->pour visionner un sujet sur une exposition des photos de Constant Peyo à Morlaix sur Culturebox.