Le Paquebot France, lieu de création et d'innovation au musée de la Marine

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 09/02/2011 à 10H04
Le Paquebot France, lieu de création et d'innovation au musée de la Marine

Le Paquebot France, lieu de création et d'innovation au musée de la Marine

© Culturebox

Pour le 50ème anniversaire de la naissance du paquebot Le France, le musée national de la Marine propose jusqu'au 23 octobre 2011 une exposition intitulée "Paquebot France" qui retrace l'histoire du dernier transatlantique français (1960-1979). Plus de 800 objets sont rassemblés pour permettre au public de replonger dans l'ambiance de cet "Aristo des mers" dont le design intérieur était novateur pour l'époque.

Pour concevoir l'intérieur du plus long paquebot du monde, la Compagnie Générale Transatlantique créa un Comité d'Etude pour la décoration composé entre autre de 3 experts : le peintre Roger Chapelain-Midy, l'architecte Guillaume Gillet et le critique d'art Pierre Mazars. A total, ce sont 48 décorateurs qui furent choisis pour imaginer des meubles, des objets et des lieux qui symbolisent la modernité et le luxe sans pour autant renier la tradition. Vinyle, aluminium, métal laqué, formica seront ainsi mariés au verre, au cuir et à la mosaïque. Le mobilier est celui de l'époque, celle d'un design triomphant, aux lignes épurées. Quelques grands "best-sellers" furent inventés pour Le France : la chaise pliante "Tubauto", le fauteuil Lady de Zanuso. L'art est également présent sur Le France avec des tapisseries signées des grands peintres "cartonniers" de l'époque (le terme désigne les artistes qui réalisaient une maquette de leur tapisserie sur carton): Hilaire, Vasarely, Delaunay, Saint-Saëns, Wogensky pour n'en citer que quelques-uns. Les peintres avant-gardistes et abstraits sont aussi représentés mais uniquement via des lithographies C'est le cas de Braque, Dufy, Picasso et Dunoyer de Segonzac. En 2009, tous ces objets ont été vendus aux enchères pour 1,2 million d'euros par des collectionneurs et de nombreux musées et associations entretiennent la mémoire de ce paquebot mythique à la fin tragique. Pour résumer ce destin, on citera le designer Philippe Starck qui écrit dans la préface du livre catalogue "Paquebot-France (Editions Musée national de la Marine/Glénat/Chasse-Marée) : "Construire un paquebot dans les années 60 était un acte poétique, car il était déjà inscrit dans l'inutilité".

A voir aussi sur Culturebox :
-
Les photos du voyage inaugural du paquebot Normandie exposées au Havre
- Stéphane Ruais au Salon de la Marine à Chaillot
- Le patrimoine archéologique sous-marin mis en valeur à Saint-Brieuc